NOUVELLES
07/12/2016 14:54 EST | Actualisé 08/12/2017 00:12 EST

Le Grec Will Vassilopoulos (AFP TV) remporte le prix Rory Peck

Le Grec Will Vassilopoulos, collaborateur de l'AFP TV, a remporté mercredi à Londres le prix Rory Peck, une distinction qui récompense chaque année les meilleurs journalistes reporters d'images (JRI) pigistes.

Will Vassilopoulos a été distingué pour sa couverture de la crise des migrants en Grèce, porte d'entrée de l'Europe depuis 2015 pour des milliers de réfugiés.

Le reportage pour lequel il a été primé porte sur le sauvetage, en pleine nuit, de migrants qui ont traversé la mer Egée depuis la Turquie vers la Grèce dans des embarcations de fortune, le 16 janvier 2016 au large de l'île grecque d'Agathonisi.

"Couvrir cette crise a été un défi énorme. Elle a eu un impact émotionnel pour nous tous sur le terrain. Ca vous fait très mal quand cela se passe chez vous", a déclaré Will Vassilopoulos lors de la remise de son prix. "J'ai toujours voulu filmer les migrants avec le plus grand respect et avec dignité".

La directrice de l'information de l'AFP Michèle Léridon a salué le travail de toute l'équipe du bureau d'Athènes de l'AFP, soulignant leur "engagement extrêmement douloureux" dans la couverture de la crise des réfugiés.

"Il y a eu un choix éditorial de couverture au long cours", a-t-elle ajouté, qualifiant cette dernière d'"extrêmement éprouvante" pour les équipes mobilisées.

Will Vassilopoulos collabore avec l'AFP depuis 2011 et a couvert, outre la crise des réfugiés, des sujets tels que la crise économique grecque, les troubles politiques en Egypte et en Turquie ou encore le conflit ukrainien.

Parmi les trois finalistes dans la catégorie news figuraient également Nabil Hassan, collaborateur de l'AFP au Yémen depuis début 2015, et Waad Al Kateeb pour son travail sur Alep, ville syrienne dévastée par la guerre, diffusé par la chaîne Channel 4 News/ITN.

L'AFP remporte le prix Rory Peck dans la catégorie news pour la troisième année consécutive, après la victoire en 2014 de Pacôme Pabandji, reporter en Centrafrique, et celle l'an dernier du Syrien Zein Al-Rifai.

S'exprimant en marge de la remise des prix, Michèle Léridon a d'ailleurs tenu à saluer le travail de Karam al-Masri, correspondant de l'agence à Alep. "Je salue le courage de Karam et toute l'équipe à Alep, pris au piège des combats", a-t-elle dit.

Dans les catégories magazines et documentaires, les prix Rory Peck sont allés à l'Italien Marco Salustro, collaborateur de Vice News, pour un sujet sur les conditions des réfugiés en Libye, et à l'Allemand Marcel Mettelsiefen, pour un long format sur le destin d'enfants quittant la guerre en Syrie pour l'Allemagne.

Lancé en 1995 par la fondation Rory Peck, créée à la mémoire de Rory Peck, vidéaste indépendant tué à Moscou en 1993, le prix récompense les meilleurs reporters d'images indépendants du monde de l'information. La cérémonie est l'un des principaux évènements permettant à la fondation de lever des fonds.

bur-rba/gde/mf