NOUVELLES
07/12/2016 12:11 EST | Actualisé 08/12/2017 00:12 EST

La GRC reporte l'installation des caméras corporelles sur ses agents

OTTAWA — Les agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ne seront pas munis de caméras vidéo corporelles (CVC). Du moins, pas pour l'instant.

La GRC a indiqué qu'elle reportait l'adoption de ces appareils par ses agents après que des tests eurent révélé certains problèmes technologiques, notamment concernant la durée de vie des piles et la durabilité des caméras.

Le déploiement des CVC implique l'achat de milliers de dispositifs destinés à plus de 750 détachements, souligne-t-on.

La police fédérale veut d'abord être certaine qu'elle peut faire confiance à la technologie choisie, plaide la GRC dans un communiqué.

Les dispositifs seront installés, en règle générale, sur l'uniforme des agents de la GRC. Ils pourront par exemple être fixés à des lunettes ou à un casque.

Les enregistrements captés par les CVC doivent servir à documenter les interactions entre les agents de la GRC et le public. Ces éléments pourront être présentés en preuve si l'intervention d'un policier soulève des critiques et qu'un tribunal doit se pencher sur un incident.