NOUVELLES
07/12/2016 06:42 EST | Actualisé 08/12/2017 00:12 EST

Jordanie: MSF ferme une clinique soignant des blessés syriens

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé mercredi avoir été contraint de fermer une clinique en Jordanie soignant des blessés de guerre syriens après la décision du royaume de fermer sa frontière avec la Syrie.

Cette clinique, située dans le camps de réfugiés de Zaatari à 80 km au nord-est d'Amman, a été "forcée de fermer six mois après la fermeture par la Jordanie de ses frontières avec la Syrie", écrit MSF dans un communiqué.

Cet établissement offrait "des soins post-opératoires aux réfugiés ayant subi des opérations à l'hôpital voisin de Ramhta et dans d'autres établissements".

Mais la fermeture de la frontière, décidée le 21 juin, a "empêché l'évacuation des blessés de guerre de la province de Deraa (dans le sud syrien) vers les établissements de MSF à Ramtha où l'organisation opère depuis plus de 3 ans au côté du ministère jordanien de la Santé", précise l'ONG.

A la suite d'un attentat suicide ayant provoqué la mort de sept militaires, Amman avait établi le 21 juin une "zone militaire fermée" à sa frontière avec la Syrie et interdit le passage de toute aide vers les camps de fortune dans un no man's land où s'entassent des dizaines de milliers de Syriens ayant fui la guerre.

La royaume accueille plus de 600.000 réfugiés syriens selon l'ONU, 1,4 million selon les autorités du royaume.

kt/hj/jri