NOUVELLES
07/12/2016 12:37 EST | Actualisé 08/12/2017 00:12 EST

Italie: la banque Monte dei Paschi demande à la BCE un délai son augmentation de capital

La banque italienne en difficulté Monte dei Paschi (BMPS) a annoncé mercredi demander à la Banque centrale européenne (BCE) un délai pour son augmentation de capital, alors que le contexte est compliqué par la démission du chef du gouvernement Matteo Renzi.

La banque a indiqué dans un communiqué avoir demandé à la BCE d'étendre jusqu'au 20 janvier l'autorisation reçue, qui courait jusqu'au 31 décembre.

Troisième établissement financier italien et plus ancienne banque de la planète, la Monte dei Paschi di Sienna (BMPS) a affiché les pires résultats aux tests de résistance publiés fin juillet par l'Autorité bancaire européenne.

Pour redresser la situation, BMPS, dont le titre a chuté de plus de 80% depuis début 2016, a lancé un vaste plan de sauvetage prévoyant la cession de 27,6 milliards de créances douteuses et une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à 5 milliards d'euros.

Le premier acte de ce plan, une opération de conversion volontaire d'obligations en actions, a déjà permis de récolter plus d'un milliard d'euros. Mais il reste 4 milliards d'euros à trouver.

L'augmentation de capital proprement dite devait être lancée ce mercredi ou jeudi, selon le plan annoncé par son patron, Marco Morelli, en novembre.

Mais l'instabilité politique générée par la démission de M. Renzi, après la victoire dimanche du non au référendum constitutionnel, a changé la donne. Celle-ci refroidit en effet les potentiels investisseurs, dont le fonds du Qatar Qia, avec lequel la banque est en négociations avancées pour qu'il devienne son investisseur de référence, en mettant sur la table un milliard d'euros.

ide/pb/lpt