NOUVELLES
07/12/2016 05:22 EST | Actualisé 08/12/2017 00:12 EST

Finale GP: l'élite monde se jauge à 14 mois des Jeux

Hanyu, Fernandez, Chan ou encore Medvedeva: les meilleurs monde voudront déjà marquer les esprits lors de la prestigieuse Finale du Grand Prix, qui commence jeudi à Marseille, à un peu plus d'un an des jeux Olympiques de Pyeongchang.

Les enjeux seront de taille chez les messieurs et chez les dames à quatorze mois de l'échéance olympique, pour ce rendez-vous qui est le plus gros événement annuel après les Championnats du monde.

Double champion du monde et quadruple champion d'Europe en titre, l'Espagnol Javier Fernandez n'a encore jamais été sacré en finale du Grand Prix. Pire, il a été battu lors des deux dernières éditions pour finir 2e, chez lui à Barcelone.

Il devra surclasser deux pointures: le champion olympique en titre, le Japonais Yuzuru Hanyu, et le triple champion du monde, le Canadien Patrick Chan.

"La médaille d'or à la finale du Grand Prix c'est quelque chose qui me manque...et celle des Jeux aussi, bien sûr. Je vais me battre pour ça", a souligné l'Espagnol de 27 ans.

Hanyu, qui détient le meilleur score de la saison (301,47 pts), devant Fernandez (292,98), s'est imposé en finale lors des trois précédentes éditions.

Chez les dames, la compétition aura des allures de championnats de Russie alors que 4 des 6 engagées sont russes.

- Medvedeva favorite -

La favorite est la championne du monde et d'Europe en titre, Evgenia Medvedeva. La jeune fille de 17 ans avait créé la surprise l'année dernière en remportant la prestigieuse finale pour sa première saison chez les séniors.

"Marseille sera une nouvelle expérience pour moi. J'ai eu quelques soucis lors du Grand Prix de France et j'espère ne pas reproduire ces mêmes erreurs en finale", a dit Medvedeva.

Elle rivalisera avec Elena Radionova, Anna Pogorilaya et Maria Sotskova.

En couples, les regards seront tournés vers les Canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford, doubles médaillés d'or mondiaux, qui aimeraient bien retrouver la première place qu'ils avaient cédée en 2015.

Enfin, en danse sur glace, un duel est très attendu entre les doubles tenants du titre mondial, les jeunes Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, qui révolutionnent la catégorie depuis deux ans, et leurs aînés, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir.

Virtue et Moir, champions olympiques 2010, sont de retour après un break de deux ans. Lors du Trophée NHK il y a 10 jours, ils ont battus les Français, avec qui ils s'entraînent depuis cette saison à Montréal.

Ni les Français ni les Canadiens n'ont jamais gagné la finale.

La finale du Grand Prix réunit les six meilleurs de chaque catégorie au classement général établi à l'issue des six étapes du circuit.

Le programme (en heures GMT):

Jeudi

(18h45) programme court couples

(20h10: programme court messieurs

Vendredi

(18h05): programme court danse

(19h20): programme libre couples

(20h25): programme court dames

Samedi

(15h45): programme libre danse

(18h00): programme libre dames

(19h20): programme libre messieurs

sc-ea/chc