NOUVELLES
07/12/2016 06:59 EST | Actualisé 08/12/2017 00:12 EST

Canada: la banque centrale maintient son taux directeur à 0,50%

La banque centrale du Canada a maintenu mercredi son taux directeur à 0,50% face à "l'incertitude qui mine la confiance des entreprises et freine les investissements des principaux partenaires commerciaux" de la 10e économie de la planète.

Cette annonce était attendue par le marché.

L'institut monétaire a expliqué que même si "les conditions économiques se sont raffermies à l'échelle mondiale" et que le Canada a connu un troisième trimestre 2016 robuste (avec une croissance du PIB de 3,5% en rythme annuel), la prudence reste de mise car le dernier trimestre de l'année s'annonce plus faible.

Dans une note publiée la semaine dernière, les économistes de la Banque Nationale avaient ainsi averti que la croissance du PIB canadien serait de 1,8% au cours des trois derniers mois de l'année.

Cela s'explique notamment car "les investissements des entreprises et les exportations de biens non énergétiques continuent à décevoir", a relevé dans son communiqué la banque centrale.

Avec un taux de chômage de 6,8% en novembre, "l'emploi enregistre des gains constants", se réjouit l'institution d'Ottawa qui pointe cependant "une marge de capacités excédentaires considérable (qui) subsiste au Canada, contrairement aux Etats-Unis".

L'endettement des familles canadiennes, qui a atteint des niveaux inédits, continue à inquiéter la banque du Canada: "les déséquilibres dans le secteur des ménages continuent de s'accentuer, mais ils s'atténueront au fil du temps grâce aux changements annoncés dans les règles en matière de financement du logement".

L'institut d'Ottawa relève en outre que l'économie des Etats-Unis, premier partenaire commercial du Canada, "tourne presque à plein régime" et que l'élection à la présidence de Donald Trump a propulsé les rendements obligataires mondiaux car "les marchés anticipent une expansion budgétaire" dans la première puissance économique de la planète. M. Trump a en effet promis une relance des investissements dans les infrastructures du pays ainsi que le rapatriement des emplois délocalisés.

Enfin, la banque note que l'inflation se situe "à un niveau légèrement inférieur aux attentes", avec un taux de 1,5% enregistré en octobre, "en raison principalement de la baisse des prix des aliments".

Pour toutes ces raisons, conclut l'institut monétaire, "la politique monétaire actuelle demeure appropriée" et le taux directeur est maintenu à 0,50%.

sab/faa