NOUVELLES
05/12/2016 08:06 EST | Actualisé 05/12/2016 08:06 EST

Oléoducs: coup d'éclat de Greenpeace au port de Montréal

Greenpeace Canada annonce lundi que certains de ses militants ont escaladé au lever du jour les tours destinées à charger le pétrole des sables bitumineux dans les pétroliers au terminal de la Ligne 9b de la compagnie Enbridge, au port de Montréal.

Les protestataires ont déployé une bannière sur laquelle il est inscrit: "Stop pipelines: Protégeons l'eau et le climat". La grille d'accès au site est également bloquée par deux manifestants.

L'une des activistes sur place, Marie-Eve Robert, a motivé l'action par des inquiétudes sur la sécurité de la ligne 9b et par l'approbation par le gouvernement du Canada, la semaine dernière, de projets concernant l'oléoduc de Kinder Morgan et la ligne 3 d'Enbridge (TSX:ENB) dans l'ouest du pays.

Mme Robert croit que les pipelines installés à partir des sites de sables bitumineux compromettent les engagements climatiques du Canada et bafouent les droits des Premières Nations.

Greenpeace signale au premier ministre Justin Trudeau et à ses homologues des provinces qu'ils ont laissé tomber la protection du climat et de l'eau et qu'ils rencontreront une résistance si des pipelines sont construits.