NOUVELLES
05/12/2016 08:09 EST | Actualisé 06/12/2017 00:12 EST

Le point sur les conflits en Syrie et Irak

Voici la situation lundi à 17H00 GMT sur les principaux fronts des conflits en Irak et en Syrie:

SYRIE

- Guerre entre régime et rebelles à Alep

* Les forces prorégime poursuivent leur progression dans le quartier stratégique de Chaar. Sa conquête leur permettrait de prendre le contrôle de 70% des quartiers que les rebelles tenaient depuis 2012 dans l'est de la deuxième ville de Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

* Les insurgés ont riposté par une pluie de roquettes sur la partie gouvernementale (ouest) de la métropole divisée. Ils ont notamment tué huit civils syriens et un médecin russe dans le bombardement d'un hôpital de campagne d'après Moscou.

* Au moins 324 civils, dont 44 enfants, ont été tués et plus de 50.000 des 250.000 habitants d'Alep-Est ont fui depuis le lancement le 15 novembre de l'offensive du régime, selon l'OSDH. 73 personnes, dont 29 enfants, ont en outre péri à Alep-Ouest, la partie gouvernementale, à cause de tirs rebelles.

- Offensive anti-EI sur Raqa

* La coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) tente de progresser vers Raqa, la "capitale" de facto du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

- Autres fronts

* Des rebelles syriens soutenus par les forces turques se trouvent aux portes d'Al-Bab, un bastion de l'EI dans la province septentrionale d'Alep qui est le principal objectif de l'opération "Bouclier de l'Euphrate" lancée le 24 août par la Turquie.

IRAK

- Offensive anti-EI à Mossoul

* Les unités d'élite des forces irakiennes (CTS) continuent de mettre la pression sur les jihadistes dans l'est de Mossoul. Lundi, elles ont lancé une offensive pour reprendre le quartier d'Al-Taamim, où des violents combats opposent les belligérants. Les CTS cherchent à terme à faire la jonction avec le 9e régiment de l'armée, qui avance au sud-est de la métropole, avant d'atteindre le Tigre, fleuve qui coupe la deuxième ville d'Irak en deux.

* 74.000 personnes ont été forcées de fuir leur foyer depuis le lancement, le 17 octobre, de l'offensive sur Mossoul, selon l'ONU. La pluie et le froid constituent des difficultés supplémentaires pour ces familles déplacées.

* Près de 2.000 membres des forces de sécurité irakiennes et plus de 900 civils ont été tués en novembre à travers le pays, d'après les Nations unies.

burs/hj/bpe