NOUVELLES
05/12/2016 10:03 EST | Actualisé 06/12/2017 00:12 EST

Le Bloc déposera un projet de loi pour rétablir le financement des partis

OTTAWA — Alors que les questions sur les activités de financement libérales continuent de fuser en Chambre, le Bloc québécois s'apprête à déposer un projet de loi visant à rétablir le financement public des partis politiques.

La mesure législative intitulée «Loi modifiant la Loi électorale du Canada et une autre loi en conséquence (financement politique)» doit être déposée aux Communes cette semaine, selon un attaché de presse de la formation politique, Mathieu St-Amand.

En mêlée de presse, lundi, le leader parlementaire du Bloc québécois en Chambre, Luc Thériault, a affirmé que cette subvention constituait un «outil équitable» qui permettrait à tous les partis d'avoir «la même chance sur la ligne de départ».

L'opposition talonne sans relâche les libéraux sur la question du financement depuis que le Globe and Mail a révélé que le premier ministre Justin Trudeau a participé à un événement ayant réuni de riches hommes d'affaires chinois dans une résidence privée de Toronto, en mai dernier.

Le gouvernement libéral se défend vigoureusement d'avoir enfreint la loi et plaide que les règles en vigueur au palier fédéral sont parmi les plus strictes au pays. Mais pour les conservateurs, les néo-démocrates et les bloquistes, il y a apparence de conflit d'intérêts.

Le financement public des partis politiques a été aboli en 2011 sous le précédent gouvernement conservateur de Stephen Harper. Les libéraux, qui étaient opposés à cette mesure, n'ont cependant jamais promis son rétablissement lors de la dernière campagne électorale.