NOUVELLES
05/12/2016 03:50 EST | Actualisé 05/12/2016 03:51 EST

L'entente de principe chez Postes Canada finalement approuvée

Radio-Canada

L'entente de principe qui avait été conclue chez Postes Canada, en août dernier, vient finalement d'être entérinée par les groupes visés, mais avec un faible appui, a appris La Presse canadienne.

L'unité des facteurs urbains a approuvé l'entente de principe dans une proportion de 63 %, alors que celle des facteurs ruraux et suburbains l'a entérinée dans une proportion de 55 %.

Cette entente de principe était intervenue après deux menaces de lock-out, suivie d'une menace de grève. Le mandat de grève n'avait finalement jamais été exercé, non plus que le lock-out, mais l'incertitude qui avait plané sur le maintien du service postal avait obligé bien des organismes et commerçants en ligne à trouver des solutions de rechange.

Les augmentations de salaire obtenues sont de 2,5 % sur deux ans pour les facteurs urbains, soit 1 et 1,5 %.

Pour les facteurs ruraux et suburbains, l'augmentation en deux ans est de 3 %, a précisé au cours d'une entrevue, lundi, Lise-Lyne Gélineau, présidente de la section locale de Montréal du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

Le STTP compte 54 000 membres au Canada, dont 6000 à Montréal. Il compte 208 sections locales au pays, d'où le long délai avant d'obtenir les résultats des votes.