Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'entente de principe chez Postes Canada finalement approuvée

L'entente de principe qui avait été conclue chez Postes Canada, en août dernier, vient finalement d'être entérinée par les groupes visés, mais avec un faible appui, a appris La Presse canadienne.

L'unité des facteurs urbains a approuvé l'entente de principe dans une proportion de 63 %, alors que celle des facteurs ruraux et suburbains l'a entérinée dans une proportion de 55 %.

Cette entente de principe était intervenue après deux menaces de lock-out, suivie d'une menace de grève. Le mandat de grève n'avait finalement jamais été exercé, non plus que le lock-out, mais l'incertitude qui avait plané sur le maintien du service postal avait obligé bien des organismes et commerçants en ligne à trouver des solutions de rechange.

Les augmentations de salaire obtenues sont de 2,5 % sur deux ans pour les facteurs urbains, soit 1 et 1,5 %.

Pour les facteurs ruraux et suburbains, l'augmentation en deux ans est de 3 %, a précisé au cours d'une entrevue, lundi, Lise-Lyne Gélineau, présidente de la section locale de Montréal du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

Le STTP compte 54 000 membres au Canada, dont 6000 à Montréal. Il compte 208 sections locales au pays, d'où le long délai avant d'obtenir les résultats des votes.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.