NOUVELLES
04/12/2016 05:44 EST | Actualisé 04/12/2016 05:45 EST

Trump et son cabinet des milliardaires

Mark Kauzlarich / Reuters
U.S. President-elect Donald Trump gives a thumbs up to the media as he arrives at a costume party at the home of hedge fund billionaire and campaign donor Robert Mercer in Head of the Harbor, New York, U.S., December 3, 2016. REUTERS/Mark Kauzlarich

Donald Trump a répété durant toute sa campagne que Wall Street et particulièrement la banque d'affaires Goldman Sachs étaient, entre autres, responsables de la crise économique et financière de 2008 et de l'appauvrissement de la classe moyenne aux États-Unis.

Un texte de Christian Latreille, correspondant à Washington

Il s’en est aussi pris violemment à la candidate démocrate, Hillary Clinton, lui reprochant d'avoir accepté des millions de dollars de ces firmes de courtage et de ces banques pour des discours prononcés au cours des dernières années.

Toutefois, lorsqu’on regarde de près les comptes en banque des nouveaux membres de son Cabinet, on constate rapidement que plusieurs sont soit milliardaires, soit millionnaires, et très proches de la haute finance new-yorkaise tant décriée par Trump pour s’attirer les votes des travailleurs américains.

Les milliardaires

Commençons par le club très sélect des milliardaires auquel appartient, bien sûr, le futur président.

La fortune de Betsy DeVos, nouvelle secrétaire à l’Éducation, est évalué à environ 5,1 milliards de dollars. Elle est mariée à Richard DeVos, dont le père a fondé l’empire Amway. Betsy DeVos s’oppose au financement de l’école publique depuis des années.

Betsy DeVos rencontre Donald Trump à son club de golf de Bedminster, au New Jersey, le 19 novembre.

Wilbur Ross, le secrétaire au Commerce, possède une fortune de plus de 2,9 milliards de dollars. Il s'est enrichi en achetant des entreprises en faillite et en les revendant à fort prix. Son sous-secrétaire, Todd Ricketts, est le copropriétaire des Cubs de Chicago, une équipe de baseball des ligues majeures. Il est aussi très riche.

Wilbur Ross, futur secrétaire au Commerce américain.

Les poids moyens

Maintenant, dans la catégorie des poids moyens, on trouve Steven Mnuchin, le nouveau secrétaire au Trésor, dont la fortune s'élève à environ 40 millions de dollars. Il a été employé chez Goldman Sachs durant 17 ans.

Le prochain secrétaire au Trésor des États-Unis, Steve Mnuchin, le 30 novembre 2016.

De plus, le nouveau directeur du budget, Gary Cohn, possède 175 millions de dollars d’actions chez Goldman Sachs.

Gary Cohn, s'apprêtant à prendre l'ascenseur de la Trump Tower à New York pour rencontrer Donald Trump, le 29 novembre 2016.

Dans les ligues mineures, on trouve Elaine Chao, nommée au poste de secrétaire au Transport. C'est aussi la conjointe du leader républicain au Sénat, Mitch McConnell. Le couple a une fortune d'environ 22 millions de dollars.

Elaine Chao arrive à la Trump Tower, à New York, le 21 novembre, pour rencontrer le président désigné Donald Trump.

Les poids plumes

Enfin, dans la catégorie poids plume figure Tom Price, le nouveau secrétaire à la Santé, dont la fortune personnelle est évaluée à 14 millions de dollars. Price est chirurgien orthopédique.

Tom Price, prenant un ascenseur de la Trump Tower, où il a rencontré le président désigné le 16 novembre.

Tout cela, c'est sans compter sur la possibilité que Mitt Romney, ex-candidat présidentiel, devienne le prochain secrétaire d’État. L’ancien gouverneur du Massachusetts vaut environ 250 millions de dollars.

Et j’oubliais une chose. Si le milliardaire du pétrole Harold Hamm, pressenti pour occuper le poste de secrétaire à l’Énergie, se joint au Cabinet, c’est 15 milliards de dollars qui s’ajouteront à la valeur financière des membres du gouvernement le plus riche de l’histoire américaine.

Les millions de travailleurs qui comptent maintenant sur Donald Trump pour trouver un emploi avec un meilleur salaire ont rejeté une certaine élite politique à Washington le 8 novembre dernier.

Ils se retrouvent aujourd’hui face à une nouvelle élite financière qui arrivera bientôt dans la capitale américaine. Ces millionnaires et milliardaires devront démontrer que les besoins de la classe moyenne leur tiennent à coeur et que le 1 % sera capable de se mettre au service des 99 %.

Voir aussi:

INOLTRE SU HUFFPOST