NOUVELLES
04/12/2016 14:01 EST | Actualisé 05/12/2017 00:12 EST

Renzi annonce sa démission après son échec au référendum

ROME — Le président du conseil de l'Italie, Matteo Renzi, a annoncé sa démission, reconnaissant sa défaite lors du référendum sur les réformes constitutionnelles qu'il défendait, dimanche.

Il a indiqué aux journalistes qu'il annoncera officiellement sa décision lundi après-midi à l'occasion d'une rencontre du conseil des ministres. Il rencontrera ensuite le président de la République, Sergio Mattarella, pour lui remettre sa démission.

M. Renzi avait été nommé à ce poste il y a deux ans et demi.

Les premiers résultats et les premières projections annonçaient une victoire décisive du camp du non. Après le dépouillement d'environ 1100 boîtes des 61 000 boîtes de scrutin, les adversaires de M. Renzi — qui misaient sur la vague populiste et anti-establishment que traverse l'Occident — obtenaient environ 60 pour cent des suffrages.

M. Renzi avait défendu ses réformes en affirmant qu'elle réduirait la bureaucratie italienne.  

Un de ces opposants, Matteo Salvini, le secrétaire fédéral de la Ligue du nord, un parti régionaliste et xénophobe, a déclaré que si la tendance se maintenait, cela représenterait «la victoire du peuple contre les puissances de ce monde».

Renato Brunetta, un dirigeant du centre-droit, avait réclamé la démission de M. Renzi, affirmant qu'il avait échoué à imposer ses réformes.