NOUVELLES
04/12/2016 08:13 EST | Actualisé 05/12/2017 00:12 EST

Les Colts tenteront de protéger Luck contre la défensive vorace des Jets

EAST RUTHERFORD, N.J. — Andrew Luck sera de retour derrière le centre des Colts d'Indianapolis — et ce sera la responsabilité de sa ligne offensive de s'assurer qu'il y demeure.

Le quart étoile revient d'une commotion cérébrale qui lui a fait manquer un match, mais il a obtenu le fer vert pour jouer lundi soir contre les Jets de New York. Luck a été victime d'un sommet cette saison de 35 sacs, et la défensive de Todd Bowles tentera de hausser ce total considérablement.

«Il n'y a pas d'ajustement spécial, a confié le bloqueur à gauche Anthony Castonzo. Nous tentons toujours de le protéger. Sachant qu'il revient d'une commotion, nous ne voulons pas qu'il en encaisse une autre, alors nous devrons serrer la vis sur la technique et nous assurer qu'ils ne s'approchent pas trop de lui.»

Même si elle est considérée comme l'une des meilleures de la NFL, la ligne défensive des Jets n'a enregistré que 19 sacs. C'est le même total que les 49ers de San Francisco, qui occupent le 29e rang dans la ligue, et seuls les Browns de Cleveland et les Raiders d'Oakland, avec 17, en ont réussi moins qu'eux.  

Les Colts ne prennent toutefois pas les Jets à la légère. Loin de là.

«Je crois qu'ils sont aussi bons que les autres, a mentionné le garde à gauche Jack Mewhort. Ils ont plusieurs joueurs très talentueux, ils ont joué beaucoup de football et nous en sommes conscients, et nous nous devons de les respecter et de respecter ce qu'ils ont accompli. Nous sommes conscients qu'ils ont le potentiel pour nous malmener.»

Leonard Williams domine les Jets avec six sacs à sa deuxième saison dans la ligue — l'un des rares points positifs chez les Jets (3-8) cette saison. Ses adversaires semblent s'être adaptés, puisqu'il n'a pas rejoint le quart derrière la ligne de mêlée lors des quatre derniers matchs, faisant même l'objet d'une double couverture quasi systématique.

D'un autre côté, les Colts (5-6) ont concédé 38 sacs, dont trois aux dépens du quart réserviste Scott Tolzien la semaine dernière. Seuls les Browns, avec 45, en ont alloué davantage. Le fait que les Colts ont dû utiliser six différentes combinaisons au sein de leur ligne offensive en raison des blessures y est peut-être pour quelque chose.

«Ils disent que leur ligne offensive connaît des ennuis, a dit Williams, mais ce que j'ai constaté c'est que la majorité des sacs qu'ils accordent sont attribuables aux blitz et à la pression appliquée par la défensive.»