NOUVELLES
04/12/2016 10:14 EST | Actualisé 05/12/2017 00:12 EST

Le président afghan accuse le Pakistan de mener une "guerre non déclarée"

Le président afghan Ashraf Ghani a accusé dimanche le Pakistan de mener une "guerre non déclarée", arguant que l'insurrection talibane combattant son gouvernement ne tiendrait pas un mois si elle ne trouvait pas refuge au Pakistan.

"En dépit de notre engagement important avec le Pakistan sur une base bilatérale et multilatérale, la guerre non-déclarée... loin de s'être apaisée, s'est au contraire considérablement intensifiée en 2016", a-t-il déclaré.

"L'une des personnalités clés du mouvement taliban a récemment déclaré qu'ils ne tiendraient pas un mois s'ils ne trouvaient pas refuge au Pakistan", a ajouté le président afghan.

Les talibans ont été chassés du pouvoir en 2001 par une coalition menée par les Etats-Unis, et combattent depuis lors le gouvernement de Kaboul et ses alliés.

Les autorités afghanes accusent le Pakistan de soutenir les talibans et de les abriter sur son sol afin de maintenir une influence en Afghanistan.

Le leader afghan s'exprimait à l'occasion de la sixième conférence régionale "Heart of Asia" , qui se tenait à Amritsar en Inde, réunissant plus d'une dizaine de délégations, dont le Pakistan, la Russie, la Turquie et l'Iran.

Cette conférence régionale a été lancée en 2011 à l'initiative de l'Afghanistan et de la Turquie pour améliorer la coopération régionale et la paix à long terme en Afghanistan.

L'Inde est le cinquième plus important bailleur de l'Afghanistan et y a déjà investi plus de deux milliards de dollars d'aide depuis la chute du régime taliban.

Le Premier ministre indien Narendra Modi, qui a promis dimanche de soutenir l'Afghanistan dans sa volonté de rétablir la paix, a également critiqué indirectement le rôle joué par le Pakistan dans la région.

"Le terrorisme et l'instabilité attisée de l'extérieur représente la plus grande menace pour la paix, la stabilité et la prospérité de l'Afghanistan", a-t-il déclaré.

"Le soutien pour la paix doit être accompagné d'une action déterminée. Non seulement contre les forces terroristes mais aussi contre ceux qui les soutiennent, les abritent et les financent", a ajouté M. Modi, faisant allusion au Pakistan.

bb/mtp/abk/cls