NOUVELLES
04/12/2016 05:53 EST | Actualisé 05/12/2017 00:12 EST

Coupe du monde messieurs - Val d'Isère/slalom géant: déclarations

Mathieu Faivre (FRA, 1er): "C'est toujours particulier de courir en France, surtout à Val d'Isère, une station où j'ai passé beaucoup de temps et où je me sens bien. Je savais qu'Alexis (Pinturault) et Marcel (Hirscher) feraient de grosses manches. J'aime ces neiges très agressives, je peux prendre des lignes plus tendues, plus courtes, et en seconde manche éviter les trous. Je fais ça au feeling, à l'instinct. C'est maintenant le plus dur qui commence. J'espère que ce n'est pas le point d'orgue de ma carrière. Je reste calme, car ce n'est pas un aboutissement. Est-ce une libération? Pas dans ma tête, la libération elle s'est faite sur le ski proposé, comme je sais faire à l'entraînement. (L'importance du groupe). Il y a de plus en plus de densité. On essaie de tirer du positif des autres, mais chacun s'occupe de soi, de sa course. A nous de rester intelligents pour garder cette ambiance et cette rivalité qui sont saines. (Sur son changement de skis entre les deux manches) Ca fait deux saisons qu'avec mes techniciens on se met d'accord pour préparer une paire de skis pour chaque manche, des fois j'ai changé de modèle et de réglages."

Marcel Hirscher (AUT, 2e): "C'était un tracé meilleur que je ne craignais, plaisant aussi pour les spectateurs, très dur en seconde manche au niveau de la visibilité. J'étais limite et je ne pouvais pas donner plus, j'ai même failli sortir à 6-7 portes de l'arrivée. Chapeau à Mathieu. Je sais qu'il est un des meilleurs depuis plusieurs années. Cette fois, il a réussi à briller sur les deux manches. Mon bilan? Super positif au classement général. C'est bien de commencer ainsi le mois de décembre qui est long. Et puis, je suis content de revenir ici la semaine prochaine sur la Face de Bellevarde, sur laquelle j'ai obtenu mes premiers podium et victoire."

Alexis Pinturault (FRA, 3e): "Un excellent résultat pour les Français. C'est incroyable. Après ma première manche (6e), je voulais attaquer. Les qualités de Mathieu? On connait ses qualités techniques sur les skis, avec un excellent toucher de neige. Il est très calme, et ce n'est pas un troublant (sic) dans un groupe."

asc/tba