NOUVELLES
04/12/2016 01:38 EST | Actualisé 05/12/2017 00:12 EST

Bahreïn: 3 condamnations à mort confirmées pour le meurtre de 3 policiers

Une cour d'appel à Bahreïn a confirmé dimanche trois condamnations à mort et sept peines de prison à vie pour les membres d'un groupe reconnus coupables du meurtre de trois policiers, dont un Emirati, selon une source judiciaire.

La Cour de cassation avait, en octobre, ordonné le renvoi en appel du procès des dix membres chiites du groupe, condamnés pour un attentat à la bombe le 3 mars 2014 dans un village chiite, au cours duquel trois policiers, dont un officier émirati, avaient été tués.

Mais la cour d'appel a confirmé le jugement initial prévoyant la peine de mort pour trois membres du groupe et la perpétuité pour les sept autres, déchus également de leur nationalité bahreïnie.

Il s'agissait de l'attentat le plus meurtrier depuis l'écrasement en mars 2011 d'un soulèvement de la majorité chiite contre la dynastie sunnite des Al-Khalifa qui dirige d'une poigne de fer ce petit royaume du Golfe allié de Washington.

C'était la première fois qu'un membre des forces de sécurité d'un autre pays du Golfe était tué à Bahreïn, où des militaires et des policiers d'Etats voisins se sont déployés il y a quatre ans pour soutenir la monarchie sunnite face à la contestation chiite.

Selon le parquet, les auteurs de l'attentat appartiennent à un groupe clandestin, les Brigades al-Ashtar, qui a revendiqué l'attentat.

Des attaques visent régulièrement les forces de l'ordre à Bahreïn où des manifestations se poursuivent de manière sporadique depuis 2011 contre les autorités qui accusent l'Iran chiite "d'ingérences".

bur-ak/tm/ras/hj