NOUVELLES
04/12/2016 10:10 EST | Actualisé 05/12/2017 00:12 EST

Angleterre - 14 journée: Liverpool laisse filer Chelsea

Les "Reds" ne suivent pas le rythme: Liverpool a complètement craqué à Bournemouth (4-3) et laisse Chelsea prendre le large en tête de la Premier League, dimanche lors de la 14e journée.

Dans l'autre match dominical, le Manchester United de José Mourinho n'a encore une fois pas montré grand-chose à Everton (1-1).

Après cette défaite de Liverpool, Chelsea s'installe confortablement en tête grâce à sa victoire samedi sur Manchester City (3-1).

Si les "Blues" n'avaient qu'un point de marge sur les "Reds" et les "Citizens" avant le week-end, les hommes d'Antonio Conte (34 pts) ont désormais trois longueurs d'avance sur leur nouveau dauphin Arsenal (31 pts) et quatre sur les grands perdants de la journée, Liverpool et "City" (tous deux à 30 points).

. Les "Cherries" sur le gâteau

Le voyage sur la côte sud n'a pas réussi à Liverpool. Les Reds ont perdu face à des "Cherries" déchaînés au terme d'un match fou, leur première défaite depuis le 24 août.

Le pire: deux fois dans le match, les hommes de Jürgen Klopp ont eu deux buts d'avance. Ils menaient même 3-1 à l'entrée du dernier quart d'heure.

"Nous avons ouvert la porte et ils ont mis le pied dedans", a réagi le technicien allemand, qui a reproché à ses joueurs de s'attacher trop à la manière. "Nous ne faisons pas du patinage artistique", a-t-il lâché.

"Ce ne me plaît pas trop, mais des fois on peut en avoir besoin. Aucune route n'est sans obstacle", a jugé Klopp qui a fustigé des Reds "statiques" après leur deuxième but. Un synonyme de complaisants ?

Sans doute. Car Liverpool pensait peut-être avoir fait le plus dur en inscrivant deux buts coup sur coup grâce à ses flèches Mané (20e) et Origi (22e).

Mais, revigorés par l'entrée du jeune Ryan Fraser (22 ans), les Cherries ont réagi.

L'ailier de poche écossais a obtenu un penalty, marqué son premier but en Premier League et centré pour la reprise de Cook (3-3, 79e).

Et, dans les dernières minutes haletantes, Karius a relâché un ballon dans les pieds d'Aké qui couronnait la superbe remontée de Bournemouth (4-3, 90e+3).

. Encore un nul pour Mourinho

Manchester United n'y arrive vraiment pas. Avec ce troisième nul de suite, les "Red Devils" sont maintenant à 13 points du leader et à neuf points de la quatrième place synonyme de Ligue des champions.

Et ils s'en sortent bien. Déjà, ils auraient dû terminer la première période à dix après le tacle fou de Marcos Rojo les deux pieds en avant sur Gueye (27e). Ils ont ensuite ouvert le score juste avant la pause par Ibrahimovic qui profitait de la sortie incompréhensible du gardien des "Toffees" Stekelenburg (43e).

En fin de match, Fellaini a suivi l'exemple inverse de Fraser. A peine entré en jeu, le Belge a fauché Gueye dans la surface. Baines ne manquait pas sa chance (89e).

"Nous étions de loin la meilleure équipe, mais nous n'avons pas gagné, a estimé Mourinho au micro de Sky Sports. Je suis content que mon équipe joue bien. C'est un problème que notre position au classement ne soit pas le reflet de nos performances."

. Chelsea impérial

Chelsea a définitivement l'étiquette de favori après son éclatante victoire contre Manchester City (3-1) samedi. Ce succès, le huitième de suite, acquis après avoir été pourtant mené au score, a montré à toute l'Angleterre que le club a "beaucoup de caractère", selon son entraîneur Antonio Conte.

Pour les "Citizens", c'est en revanche la douche froide. Et le match va leur coûter cher, puisqu'ils ont récolté deux cartons rouges en fin de rencontre après une vilaine faute de Sergio Aguëro sur David Luiz et un mauvais geste de Fernandinho.

De son côté, Arsenal a atomisé West Ham (5-1) grâce notamment au triplé d'Alexis Sanchez. Revoilà les "Gunners" dans la course après un début de mois difficile marqué par deux matches nuls.

mam/sk