NOUVELLES
04/12/2016 10:21 EST | Actualisé 05/12/2017 00:12 EST

Abandon de Shiraishi et avaries au Vendée Globe

Le Japonais Kojiro Shiraishi (Spirit of Yukoh) a indiqué dimanche matin que son mât s'était brisé alors qu'il se trouvait en 12e position du Vendée Globe et qu'il n'avait d'autre choix que d'abandonner la course.

L'espar de l'Imoca s'est brisé au-dessus du deuxième étage de barres de flèche, dans la nuit de samedi à dimanche, et Kojiro Shiraishi naviguait au sud de l’Afrique du Sud sous des vents de 35 à 40 nœuds, sous grand-voile réduite.

La dépression qui règne sur quasiment l'ensemble des mers du Sud a provoqué plusieurs avaries, notamment celle de Jérémie Beyou (Maître CoQ) qui a dû affaler sa grand-voile dans la nuit.

Le skippeur est parvenu à la sécuriser sur la bôme. Il fait actuellement route vers le Nord-Est en direction de l’île d’Amsterdam (océan Indien) pour réparer dans une mer moins agitée.

Arnaud Boissières (La Mie Câline) a connu le même souci pendant la nuit, à 350 milles dans le Sud-Ouest de l'Afrique du Sud.

En tête de la flotte, le meneur Armel Le Cléac’h (Banque populaire) devance d’un peu moins de cinquante milles nautiques le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss).

Sébastien Josse (Edmond de Rotschild) est troisième à six cents milles de la tête.

Les deux premiers monocoques devraient franchir la longitude du Cap Leeuwin (Australie) dès lundi.

Plus de dix milles kilomètres séparent les premiers du dernier, l’Espagnol Didac Costa.