NOUVELLES
02/12/2016 09:22 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

Syrie: les troupes prorégime contrôlent la moitié des quartiers rebelles d'Alep (OSDH)

Les forces progouvernementales se sont emparées de la moitié des quartiers que les rebelles contrôlaient à Alep avant le lancement à la mi-novembre d'une offensive dévastatrice du régime, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Après les récentes avancées, le régime contrôle confortablement la moitié (nord) de l'ancien territoire rebelle dans l'est" de la deuxième ville de Syrie et les troupes prorégime grignotent du terrain vers les quartiers du secteur rebelle les plus à l'est, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH.

Vendredi, les forces du régime "ont consolidé leurs positions" dans deux quartiers d'Alep-Est et continuaient d'y faire reculer les combattants rebelles, a ajouté Rami Abdel Rahmane.

Le correspondant de l'AFP à Alep-Est a par ailleurs entendu de violents affrontements dans le quartier de Tariq al-Bab, où les troupes du président Bachar al-Assad avaient avancé jeudi. Les civils avaient déjà totalement déserté le quartier voisin de Chaar.

Depuis samedi, au moins 50.000 des 250.000 habitants d'Alep-Est ont trouvé refuge dans des zones de la ville sous contrôle gouvernemental ou kurde.

Plus de 300 civils, dont 42 enfants, ont été tués dans les quartiers rebelles d'Alep depuis le début de l'offensive lancée le 15 novembre par le régime, tandis que 59 ont été tués dans les quartiers gouvernementaux par des tirs rebelles, selon l'OSDH.

Ce déluge de feu suscite l'inquiétude de l'ONU, qui a appelé les belligérants à éviter que la ville ne devienne "un gigantesque cimetière".

mjg/cmk/bpe