NOUVELLES
02/12/2016 13:08 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

Présidentielle en Gambie: Jammeh reconnaît sa défaite, félicite Barrow (déclaration télévisée)

Yahya Jammeh, qui a dirigé la Gambie pendant 22 ans, a reconnu vendredi soir sa défaite à l'élection présidentielle de jeudi et félicité le vainqueur, l'homme d'affaires Adama Barrow, dans une déclaration télévisée, après l'annonce des résultats.

"Vous, Gambiens, avez décidé que je devais être en retrait, vous avez voté pour quelqu'un pour diriger le pays, c'est notre pays, et je vous souhaite le meilleur", a affirmé en anglais M. Jammeh, 51 ans, en boubou blanc, filmé devant un bureau.

"J'ai toujours très clairement dit que je ne dirigerai jamais ce pays sans votre mandat depuis que nous avons commencé" le processus électoral, a-t-il ajouté, excluant toute contestation des résultats de sa part, en raison de la qualité du système électoral gambien.

"Notre système est unique. Nous avons décidé d'aller aux urnes, pour que vous, Gambiens, décidiez qui vous voulez comme dirigeant. Vous avez parlé sans ambiguïté", a-t-il poursuivi.

"Je profite de cette occasion pour féliciter M. Adama Barrow pour sa victoire. C'est une victoire claire parce que notre système dit (qu'il faut) une majorité claire et simple" pour l'emporter, "je lui souhaite le meilleur et je souhaite à tous les Gambiens le meilleur".

Puis, dans un moment théâtral, devant les caméras, il a téléphoné à quelqu'un qu'il a présenté comme M. Barrow, également 51 ans, et lui a dit: "Vous êtes le président élu de Gambie et je vous souhaite le meilleur".

Ce bref échange a paru cordial, sans toutefois permettre aux téléspectateurs d'entendre ce que disait l'interlocuteur de Yahya Jammeh, qui a évoqué en plaisantant une future carrière de paysan à Kanilai, son village natal dans l'ouest de la Gambie.

D'après la Constitution gambienne, M. Jammeh a 60 jours pour quitter le pouvoir.

Selon les résultats du scrutin de jeudi publiés par la commission électorale, Yahya Jammeh s'est classé deuxième avec 36,6% des voix derrière Adama Barrow, crédité de 45,5% des suffrages. Le troisième et dernier candidat en lice, Mama Kandeh, a eu 17,8% des voix. La participation avoisinait les 65 %.

Yahya Jammeh a été porté à la tête de l'Etat par un putsch sans effusion de sang en 1994 dans cette ex-colonie britannique enclavée dans le Sénégal à l'exception de sa façade Atlantique. Elu en 1996 pour cinq ans, il avait été réélu en 2001, 2006 et 2011 et a échoué jeudi à obtenir un cinquième mandat.

jom-cs/mr