NOUVELLES
02/12/2016 01:47 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

NÉ: dizaines de milliers de harengs échoués dans la baie Sainte-Marie

YARMOUTH, N.-É. — Des dizaines de milliers de harengs de l'Atlantique continuent de s'échouer sur la côte nord-ouest de la Nouvelle-Écosse, un phénomène que les biologistes ne peuvent encore expliquer.

Les premiers poissons morts ont été aperçus il y a deux semaines sur des plages de la baie Sainte-Marie, à une quarantaine de kilomètres au nord de Yarmouth. 

Selon le biologiste Shawn Craik, de l'Université Sainte-Anne, les harengs ont pu avoir été tués par un virus, une pollution quelconque ou par la prolifération d'une algue qui les a empoisonnés.

Les résultats de tests menés dans des laboratoires du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard sur ces harengs devraient être divulgués en début de semaine prochaine.

Une telle hécatombe parmi les harengs est du jamais vu pour plusieurs pêcheurs de la baie Sainte-Marie.

Les harengs de l'Atlantique, qui se déplacent en grands bancs le long des côtes, sont une source importante de nourriture pour la baleine, la morue et certaines espèces d'oiseaux aquatiques.