NOUVELLES
01/12/2016 20:45 EST | Actualisé 02/12/2017 00:12 EST

Le producteur Frank Marshall, comparse de Spielberg, vit sa meilleure année

Le producteur américain Frank Marshall, fidèle du réalisateur Steven Spielberg, estime que l'année 2016 sera la meilleure de sa carrière. Et ce n'est pas pour rien: son nom est au générique de dizaines de blockbusters comme "Indiana Jones", "Jason Bourne" et "Retour vers le futur".

Il fait partie du trio fondateur --avec Spielberg et Kathleen Kennedy, son épouse-- de la société de production Amblin Entertainment. Leur premier film? "E.T. l'Extra-Terrestre" (1982).

Ils ont représenté le cinéma grand public américain pour des générations à travers le monde avec également la saga des "Gremlins", "Les Goonies", "Qui veut la peau de Roger Rabbit?" ou encore "La Couleur pourpre", "L'empire du soleil" et "Always" avec Audrey Hepburn dans son dernier rôle.

En 1991, il crée avec son épouse la Kennedy/Marshall Company qui a produit 35 films dont "L'étrange histoire de Benjamin Button", "Sixième sens" de M. Night Shyamalan et la saga "Jason Bourne".

A 70 ans, personne ne lui reprocherait de lever le pied mais, confie-t-il à l'AFP, en 2016 il a été plus occupé que jamais.

"Nous achevons tout juste +Assassin's Creed+ et nous discutons à présent de comment nous allons vendre le film et de la campagne publicitaire", indique-t-il, interrogé sur le programme de sa journée lors d'un entretien avec l'AFP portant sur la prochaine sortie en DVD et Blu-Ray du dernier "Jason Bourne".

"Et nous travaillons sur +Sully+ pour la saison des récompenses donc je suis assez occupé. Une autre chose: +Jurassic World 2+ est en pré-production donc j'ai travaillé très tôt ce matin parce qu'ils sont à Londres".

Sans oublier la sortie en juillet dernier du "BGG - Le bon gros géant" de Spielberg. L'année a été effectivement bien remplie pour ce père de deux enfants.

"C'est réellement ma plus grosse année avec la sortie de quatre films, c'est très enthousiasmant et très gratifiant", souligne-t-il.

- Dinosaures armés? -

Selon le site Box Office Mojo, les recettes mondiales générées par l'ensemble de ses créations approchent dix milliards de dollars. Il s'est aussi adonné à la réalisation avec notamment "Arachnophobie" et "Congo", et affirme avoir encore quelques projets à l'esprit.

"Mais j'adore produire", dit ce natif de Los Angeles qui a excellé dans ses jeunes années en musique et en sports --il a fait de la course à pied et du cross-country pour l'université californienne UCLA. Il a commencé sa carrière dans le cinéma comme assistant du réalisateur Peter Bogdanovich.

Frank Marshall est seul aux commandes du groupe familial depuis que son épouse a pris en 2012 les rênes de la société de production Lucasfilm, assumant la responsabilité de la franchise "Star Wars".

Le couple qui, malgré treize nominations aux Oscars est toujours bredouille, vit "confortablement" dans une maison de front de mer à Malibu estimée à dix millions de dollars.

Le prochain gros projet du producteur-réalisateur est sans aucun doute le second opus de "Jurassic World" dont le tournage doit commencer en février à Londres, pour une sortie en 2018.

Co-écrit par Colin Trevorrow --qui a réalisé le premier volet, sorti en 2015, et qui est cité pour "Star Wars IX" prévu en 2019--, "Jurassic World 2" est attendu au tournant car son prédécesseur a réussi à engranger 1,7 milliard de dollars.

Internet bruisse de rumeurs sur cet épisode qui serait plus sombre que les précédents "Jurassic", avec des dinosaures armés.

"Rien à déclarer", répond judicieusement M. Marshall au sujet du film, tout en révélant qu'un "Jurassic World 3" est déjà "au stade d'ébauche".

Il va également produire "Indiana Jones 5", pour lequel Harrison Ford va de nouveau coiffer son célèbre chapeau et brandir son immanquable fouet. Sortie prévue en 2019.

Quels que soient ses futurs projets, il entend bien rester fidèle à sa recette du succès: "Ca paraît très simple mais il faut une bonne histoire que les gens veulent continuer à voir... C'est à coup sûr le cas avec Indiana Jones et Jason Bourne".

Les spectateurs "aiment ces personnages et ils veulent connaître la suite de leurs aventures. Pour moi, c'est ça la clef: l'histoire", relève-t-il.

ft/elm/elc/lab