NOUVELLES
02/12/2016 18:20 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

L'AJLNH refuse l'offre de Bettman pour les Jeux de 2018

L'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH) a officiellement rejeté l'offre de la ligue, qui visait à permettre aux joueurs de participer aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018, tout en ajoutant une extension de trois ans à l'actuelle convention collective.

Le directeur général de l’AJLNH, Don Fehr, a affirmé que les joueurs et principalement les membres du bureau exécutif n’ont montré aucun intérêt envers l’offre, mais il espère toujours être en mesure d’en venir à une entente qui permettrait aux représentants de la LNH d’aller en Corée du Sud en 2018.

La LNH avait proposé cette solution le mois dernier. Selon ce plan, si les joueurs avaient accepté, ils auraient renoncé à leur clause de sortie préventive prévue pour l’automne 2019. Ils auraient donc transformé l’entente de huit ans en un pacte de dix ans et auraient ajouté trois années supplémentaires. L’entente se serait échelonnée de cette façon jusqu’en 2025.

Les joueurs de la LNH ont participé aux cinq derniers Jeux olympiques et souhaitent ardemment y retourner dans deux ans.

Dernièrement, des inquiétudes ont refait surface quant à la présence de ces athlètes aux Jeux de Pyeongchang, car le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a apporté des changements aux politiques de l’organisation.

Ainsi, il s’est montré résistant, en compagnie de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), à l’idée de continuer à payer pour les assurances et le voyage des joueurs de la ligue.

De nouvelles dépenses qui s’élèveraient à 10 millions de dollars américains, selon le commissaire de la LNH, Gary Bettman, et qui seraient payées par le CIO et l’IIHF depuis la première présence des joueurs de la ligue aux Olympiques en 1998.