NOUVELLES
02/12/2016 03:47 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

Kurdistan irakien: un journaliste local tué par balles

Un journaliste kurde irakien a été retrouvé mort, tué par balles, dans la région autonome du Kurdistan en Irak, a-t-on appris vendredi auprès de la police et de responsables politiques locaux.

Choukri Zeneldin, 40 ans, travaillait depuis six ans dans la ville de Dohouk pour la chaîne de télévision KNN, propriété du mouvement Goran (Changement), un des principaux partis politiques du Kurdistan, une région autonome située au nord de l'Irak.

"Sa famille nous a informés que son corps avait été retrouvé jeudi, alors qu'il avait disparu depuis quatre jours", a affirmé le responsable pour la presse du Goran, Abdoul Razak Sharif.

Le corps du journaliste, "tué par balles", a été retrouvé dans un village désert de la région d'Amadiya, au nord de Dohouk, a déclaré le porte-parole de la police de Dohouk, le commandant Hayman Atrouchi.

Un député du Goran, Hochiar Abdallah, a qualifié la mort du journaliste de "réelle menace pour la vérité" et de "revers pour la démocratie".

Le mouvement Goran compte 24 députés au Parlement du Kurdistan irakien sur 111. Il fait partie des trois principales formations politiques de la région autonome, avec le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) du président régional Massoud Barzani et l'Union patriotique du Kurdistan (UPK).

L'Irak figure parmi les pays les plus dangereux au monde pour les journalistes.

str-sf/dab/iw