NOUVELLES
02/12/2016 13:14 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

Irving fait face à des accusations pour avoir prétendument pollué une rivière

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — La société Irving Pulp and Paper fait face à 15 chefs d'accusation pour avoir prétendument pollué la rivière Saint-Jean avec son usine située près des Chutes réversibles, une attraction touristique prisée au Nouveau-Brunswick.

Irving est accusée en vertu de la Loi sur les pêches, a précisé un porte-parole d'Environnement Canada, ajoutant que les allégations visaient le déversement de substances dommageables dans des eaux habitées par des poissons.

James Parker a indiqué que l'entreprise était passible d'une amende allant de 200 000 à 8 millions $ si elle est reconnue coupable. Les accusations ont été déposées jeudi.

La porte-parole d'Irving, Mary Keith, a soutenu que les chefs d'accusation «concernaient des enjeux signalés par l'entreprise elle-même».

L'usine respecte les lois environnementales, a-t-elle assuré.

Les 350 employés qui y travaillent font de la protection de la santé et de l'environnement leur «priorité de tous les jours», a soutenu Mme Keith.