NOUVELLES
02/12/2016 15:21 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

Gambie: la Maison Blanche salue le respect par Jammeh de "la volonté du peuple"

La Maison Blanche a salué vendredi la décision du président gambien Yahya Jammeh, qui a dirigé son pays pendant 22 ans, de reconnaître sa défaite face à l'homme d'affaires Adama Barrow et de "respecter la volonté du peuple".

"Les Etats-Unis félicitent les Gambiens pour cette élection présidentielle pacifique et démocratique qui peut marquer un nouveau départ", a indiqué l'exécutif américain dans un communiqué, louant en particulier l'attitude de M. Jammeh.

Pour la Maison Blanche, "la première passation de pouvoir démocratique en Gambie" est une véritable "opportunité" pour ce petit pays de près de 2 millions d'habitants enclavé dans le territoire sénégalais.

Les Etats-Unis souhaitent être "un partenaire fort" dans les efforts à venir pour "rassembler le pays, promouvoir un développement économique qui profite à tous et renforcer les institutions démocratiques", conclut le texte.

Arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 1994, Yahya Jammeh avait été élu une première fois en 1996, puis largement réélu tous les cinq ans depuis.

Il s'était dit certain d'une nouvelle victoire à la présidentielle de jeudi, et ses détracteurs lui prêtaient l'intention de n'accepter aucune autre issue. A la surprise générale, il a félicité M. Barrow par téléphone et a reconnu sa défaite dans une déclaration télévisée. jca/elm