NOUVELLES
02/12/2016 02:59 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

Daech frappera probablement encore en Europe, selon Europol

LA HAYE, Pays-Bas — Daech (le groupe armé État islamique) frappera probablement de nouveau l'Union européenne dans un avenir rapproché, ciblant plus spécifiquement les pays membres de la coalition américaine qui s'en prend à lui en Irak et en Syrie, prévient un rapport dévoilé vendredi par l'agence policière européenne Europol.

Le document ajoute que des dizaines d'individus contrôlés par Daech et capables de perpétrer des attentats terroristes se trouvent possiblement en Europe en ce moment. Le groupe est également passé maître dans l'art d'inspirer des jeunes défavorisés, dont certains qui peuvent avoir des problèmes de santé mentale, pour les inciter à frapper.

Le rapport prévient que les tactiques utilisées par Daech en Irak et en Syrie, comme les voitures piégées, pourraient être reproduites en Europe. Il ajoute que des attaques précédentes, comme celles perpétrées en France et en Belgique depuis deux ans, démontrent que les djihadistes sont capables d'orchestrer des attentats sophistiqués.

La France et la Belgique sont membres de la coalition américaine, tout comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas et le Danemark. L'armée allemande est également impliquée, mais elle ne participe pas aux combats.

Europol souligne par ailleurs que les attaques portent dorénavant sur des cibles plus vulnérables, comme cela a été le cas à Paris en 2015, et qu'elles délaissent les cibles symboliques comme les policiers et les soldats. Daech n'accorderait pour le moment plus la priorité aux attaques contre des infrastructures comme le réseau électrique ou les centrales nucléaires.

Les militants n'auraient qu'une faible capacité à lancer une cyberattaque, poursuit le rapport, mais des pirates informatiques possiblement aidés par des États sympathiques à Daech pourraient quand même frapper.