DIVERTISSEMENT
02/12/2016 11:11 EST

Les films à l'affiche dès le 2 décembre 2016 (PHOTOS)

JGI/Jamie Grill via Getty Images
Mixed race woman with bag of popcorn and movie tickets

Sortie au cinéma prévue? Découvrez les films à l'affiche cette semaine!

Le Huffington Post Québec et Mediafilm.ca vous présentent les films qui prennent l'affiche cette semaine au Québec:

Galerie photo Films de la semaine Voyez les images

L'AVENIR

France. 2016. 100 min.

Drame de Mia Hansen-Love avec Isabelle Huppert, André Marcon, Roman Kolinka, Édith Scob, Sarah Le Picard.

Nathalie, 57 ans, enseigne la philosophie dans un lycée parisien. Mariée depuis 25 ans à Heinz, un confrère un peu rigide, elle a également deux enfants rendus à l'âge adulte. Entre deux visites à sa mère dépressive, qui l'appelle à tout bout de champ, elle entretient une belle amitié avec Fabien, un ancien étudiant qui la considère comme son mentor. Mais sa vie va bientôt basculer. Forcé par leur fille, son mari va lui annoncer qu'il la quitte pour sa maîtresse. Encore sous le choc de la séparation et des deuils qui l'accompagnent, Nathalie apprend que son contrat de rédaction est mis à mal par la nouvelle administration de sa maison d'édition. La mort de sa mère, survenue peu de temps après avoir été admise dans une maison de retraite, finit de plonger Nathalie dans un état second. Sans enfants, sans mari, sans mère, elle est enfin libre. Pour la première fois de sa vie.

Fidèle à son habitude, Mia Hansen-Love (EDEN) offre ici une tranche de vie sensible, à pas feutrés, focalisée sur une Isabelle Huppert en grande forme. Le récit doux-amer charme et séduit, au premier regard. Mais au second, il manque un peu de mordant, le contexte politique n'arrivant pas à prendre pleinement sa place au coeur du film.

CHEZ LES GÉANTS

Canada. 2016. 78 min.

Documentaire de Aude Leroux-Lévesque,Sébastien Rist.

Inuit à l'aube de la vie adulte, Paulusie vit avec ses grands-parents et son père malade. Au nombre de ses désirs, il espère fonder une famille avec son amoureuse, Nikuusi. Si cette dernière souhaite quitter leur village pour poursuivre ses études, lui veut partir dans le but de voir du pays. Un jour, dans un accès de jalousie, Paulusie s'attaque violemment à Nikuusi ainsi qu'à l'homme qui lui parlait sur internet. Arrêté par la police, il est conduit à Amos. Libéré sous caution dans l'attente de son procès, le jeune homme vit de plus en plus mal avec le poids de la culpabilité et la crainte d'être emprisonné.

Par son approche intimiste et contemplative, CHEZ LES GÉANTS pose un regard immensément juste et sensible sur une jeunesse rêveuse, aux prises avec les désillusions qui accompagnent l'entrée dans l'âge adulte. Au moyen d'une caméra à hauteur d'homme, les coréalisateurs inscrivent chaque plan dans la durée, de façon à laisser la vérité éclore.

LE GOÛT D'UN PAYS

Canada. 2016. 102 min.

Documentaire de Francis Legault.

Durant le temps des sucres, le poète Gilles Vigneault et le conteur Fred Pellerin se retrouvent à la campagne pour échanger sur leur passion pour le sirop d'érable et le peuple qui le produit. Leur conversation jette les bases d'une réflexion chorale, enrichie des témoignages d'acericulteurs professionnels et amateurs, d'un historien, d'une romancière, d'un comédien et d'un chef cuisinier. Les propos entrecroisés de ceux-ci dessinent une cartographie de la place fondamentale qu'occupe l'érable dans la mythologie québécoise, et éclairent son importance sociale, culturelle et politique dans le passé, le présent et l'avenir du pays.

Cette allégorie poétique et identitaire sur les racines du Québec repose sur une métaphore puissante, toutefois exploitée de manière insistante et pas toujours subtile. En dépit d'une facture de reportage télé, la photographie soignée, ainsi que les témoignages vifs et articulés, nourrissent une méditation inquiète mais tonique sur le Québec de demain.

LE MANIPULATEUR

Espagne. 2016. 121 min.

Drame policier de Alberto Rodriguez avec Eduard Fernandez, Jose Coronado, Marta Etura, Carlos Santos, Alba Galocha.

De retour en Espagne après un court exil à Paris, l'ancien agent secret Francisco Paese se fait offrir par le commissaire de police Luis Roldan un million de pesetas afin qu'il se charge de dissimuler la somme colossale que ce dernier a détournée du trésor public. Voyant dans ce mandat l'occasion de se venger du gouvernement qui l'a récemment trahi à la suite d'une opération visant le groupe terroriste basque ETA, Paese accepte l'offre. Bien vite, l'épouse de Roldan est arrêtée puis jetée en prison. Recherché, ce dernier part se terrer à Paris, sur les conseils de Paese. Puis, avec la complicité de son meilleur ami pilote d'avion et de sa nièce avocate, Paese détourne l'argent volé par son client vers Singapour. Roldan est désemparé. Et comprend enfin que Paese s'est servi de lui pour ourdir sa vengeance contre le gouvernement espagnol.

À la manière de son rusé protagoniste, qui floua l'Espagne en 1995, le cinéaste s'amuse avec le spectateur. Comment? En lui annonçant d'entrée de jeu que son récit inspiré de faits vécus comporte... des mensonges. Dès lors, le spectateur se laisse entraîner dans ce jeu de «vrai ou faux» bien rythmé, fertile en rebondissements et mis en scène avec une sobre élégance.

NICK CAVE - ONE MORE TIME WITH FEELING 3D

Grande-Bretagne. 2016. 110 min.

Documentaire musical de Andrew Dominik.

Quelques mois après la mort accidentelle de son fils, Nick Cave enregistre avec son groupe The Bad Seeds son album Skeleton Tree. Des répétitions aux passages en studio, en passant par les moments plus intimes et familiaux, le réalisateur capte ces moments uniques.

Grâce à un noir et blanc velouté et une utilisation extrêmement intimiste de la 3D, Andrew Dominik (KILLING THEM SOFTLY) plonge au coeur d'un processus créatif marqué par le deuil, tout en se livrant à un exercice réflexif sur la création de son propre film. L'élégant Nick Cave se livre avec pudeur et sincérité, notamment dans le bouleversant dernier tiers.

À VOIR AUSSI: