NOUVELLES
02/12/2016 01:42 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

Bulgarie: Borissov refuse de former un nouveau gouvernement

Le Premier ministre bulgare démissionnaire Boïko Borissov a annoncé avoir comme prévu formellement refusé vendredi de former un nouveau gouvernement, ouvrant la voie à des élections législatives anticipées au printemps.

Le dirigeant de centre-droit, qui a présenté sa démission après une défaite cuisante de sa candidate à l'élection présidentielle du 13 novembre, a indiqué avoir décliné le mandat de former un nouveau gouvernement présenté vendredi par le président sortant Rossen Plevneliev.

"Il y a de la morale et de la dignité en politique. Si un jour le peuple décide" d'un nouveau mandat, alors "nous serons prêts", a-t-il souligné.

Aucun parti ne pouvant obtenir une majorité parlementaire sans le soutien du parti Gerb de M. Borissov, première formation au parlement, "la voie est grande ouverte pour des élections anticipées", souligne le politologue Dimitar Ganev.

M. Plevneliev doit d'ici là, selon la procédure, proposer formellement un mandat gouvernemental aux socialistes, deuxième parti au parlement, puis à une troisième force parlementaire de son choix, avant de constituer un gouvernement intérimaire d'experts, rappelle M. Ganev.

M. Borissov avait démissionné après la nette défaite de sa candidate, Tsetska Tsatcheva, face au candidat soutenu par les socialistes Roumen Radev, à la présidentielle en novembre. M. Radev, qui doit prendre ses fonctions fin janvier, avait obtenu 59,3% des voix.

Dans un paysage politique morcelé, M. Ganev fait le pari qu'"aux élections anticipées, le Gerb confirmera son rôle de premier parti et pourra à nouveau constituer un gouvernement".

M. Borissov était revenu au pouvoir à l'automne 2014 après avoir démissionné une première fois en février 2013 lors d'une vague de manifestations contre la pauvreté et la corruption.

vs/phs/at