NOUVELLES
02/12/2016 09:55 EST | Actualisé 03/12/2017 00:12 EST

Belgique : la soeur d'un jihadiste tué libérée sous conditions

La soeur d'un des deux hommes tués lors d'un raid de la police belge contre une cellule jihadiste en janvier 2015 à Verviers (est), inculpée pour "participation aux activités d'un groupe terroriste", a été libérée sous conditions vendredi, a indiqué à l'AFP le parquet fédéral belge.

Un porte-parole du parquet a confirmé une information de la chaîne de télévision RTL selon laquelle cette jeune femme de 20 ans, originaire de la commune bruxelloise de Molenbeek, avait été remise en liberté, mais s'est refusé à donner d'autres détails.

Arrêtée le 21 septembre dernier, Chaimaa Amghar avait été inculpée de "participation aux activités d'un groupe terroriste", pour avoir "tenté de quitter le territoire en vue de commettre des infractions à caractère terroriste dans des zones en conflit" et pour avoir "diffusé des messages compromettants sur des réseaux sociaux privés".

Elle est la soeur de Sofiane Amghar, tué avec un autre jihadiste au cours d'un échange de tirs avec la police lors du démantèlement le 15 janvier 2015 de la "cellule de Verviers", considérée comme la "genèse" des commandos qui ont frappé Paris le 13 novembre 2015, selon une source proche de l'enquête.

Le chef de cette cellule, qui s'apprêtait à commettre un attentat en Belgique, était Abdelhamid Abaaoud, qui a ensuite organisé les attaques dans la capitale française. Ce Belgo-Marocain de 27 ans avait été tué cinq jours plus tard dans un assaut policier au nord de Paris.

Les quatre principaux membres de la cellule dite "de Verviers", mais dont les membres étaient originaires de Molenbeek, ont été condamnés à Bruxelles en juillet dernier à des peines de huit à seize ans de prison.

bmm-agr/mct