Une maman a perdu 92 livres pour pouvoir «voir ses enfants grandir»: récit de sa perte de poids

Lindsay Dummitt, infirmière à Ajax en Ontario, a 39 ans. Elle pesait 320 livres, et en pèse aujourd’hui 228. Récit de sa perte de poids.

Grandir a été difficile. J’étais toujours plus grosse que tout le monde et j’étais la plus ronde de ma famille.

Mes parents m’ont envoyé voir une diététicienne, cuisinaient des repas santé et surveillaient tout ce que je mangeais. Au secondaire, j’ai rejoint le programme Weight Watchers et coupé les gras et glucides de ma diète.

À l’âge adulte, j’ai essayé toutes les diètes qui existent et puis j’ai finalement subi une chirurgie bariatrique (anneau gastrique). L’anneau a fonctionné et est resté en place jusqu’à ce que je donne naissance à mes jumeaux. J’ai dû le faire enlever à la suite de complications. C’était extrêmement douloureux et malsain. J’étais en très mauvaise santé.

«En ce qui concerne l’entraînement, je nageais occasionnellement et, l’hiver, on skiait en famille. Mais ça résumait à ça.»

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase

Un jour, je courais avec mes enfants dans la cour arrière, à bout de souffle et en sueur. Mon plus vieux m’a dit «Maman, pourquoi es-tu si fatiguée? Tu te fatigues tellement rapidement, on vient juste de commencer à jouer.»

J’ai pleuré et je me suis sentie comme un échec en tant que mère, femme et individu.

Mon mari m’a dit «on t’aime tellement, on s’inquiète pour toi et on veut t’avoir auprès de nous pour longtemps. Quand vas-tu t’aimer autant que nous t’aimons?»

C’est alors que ça a cliqué… Je voulais m’aimer, je voulais voir mes enfants grandir et je voulais être heureuse.

Le plan d’attaque

J’ai maintenant un entraîneur privé deux fois par semaine, et je m’entraîne cinq jours par semaine. Je fais du kickboxing et de la boxe pendant quatre heures et un entraînement cardio par jour!

Tout en mangeant de tous les groupes alimentaires, je garde mes calories autour de 2100 par jour.

La perte de poids sera une bataille constante. Je ne suis pas là où j’aimerais être, mais j’y arriverai.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

Avant-après: des pertes de poids impressionnantes