NOUVELLES
28/11/2016 10:20 EST | Actualisé 29/11/2017 00:12 EST

Une équipe de baseball albertaine change son nom à référence autochtone

Une équipe de baseball masculine senior AA de Innisfail, dans le Comté de Red Deer au centre de l'Alberta, a décidé de troquer son nom les « Indians » pour celui de « Trappers » (trappeurs en français) après des années de pression en ligne et des accusations de racisme.

Le directeur de l'équipe, Desmond Bouteiller, qui a déjà porté le chandail des « Indians » d'Innisfail, a déclaré que ses coéquipiers et lui portaient leurs uniformes avec fierté. Ils avaient l'impression d'honorer un groupe de personnes et pas de les dénigrer.

Il avoue toutefois que son opinion a été remise en question à quelques reprises au cours des dernières années.

L’incident dont il se remémore le plus est lorsque son équipe s’est retrouvée à jouer un tournoi amical de hockey bottine avec des équipes d’origines autochtones.

« Moi et mes coéquipiers, nous sommes sentis mal à l’aise lorsque l’autre équipe nous a demandé quel était notre nom d’équipe », a-t-il dit.

Selon lui, plusieurs commentaires circulaient sur Facebook leur demandant de changer de nom, de sorte que la direction de l'équipe a décidé qu'en 2017, l'équipe jouerait désormais sous l'appellation les « Trappers ».

Il ajoute que ses joueurs devraient être félicités au lieu d’être critiqués. Son équipe est en train de ramasser des fonds pour pouvoir se procurer de nouveaux uniformes.

À un moment, mes joueurs ont même été traités de racistes, même s’il n’avait rien à voir avec le choix du nom de l’équipe.

Desmond Bouteiller, directeur de l'équipe

Desmond Bouteiller a déclaré que l'équipe a décidé de choisir le nom de trappeurs en partie pour honorer l'histoire de la ville de Innisfail.

Une controverse présente ailleurs au Canada

Les noms d'équipes sportives à référence autochtone ont été critiqués ces dernières années. La question a refait surface au Canada en octobre, lorsque les Blue Jays de Toronto ont affronté les Indians de Cleveland dans la série de championnats de la Ligue américaine.

Un groupe ontarien a cherché sans succès à obtenir une injonction judiciaire pour empêcher Cleveland d'utiliser le nom et le logo controversé pendant les matchs joués à Toronto.