NOUVELLES
28/11/2016 09:42 EST | Actualisé 29/11/2017 00:12 EST

Syrie: appel pressant de l'ONU à laisser entrer l'aide humanitaire à Alep-Est

Les Nations unies ont lancé lundi un appel pressant aux belligérants pour qu'ils cessent les bombardements de civils à Alep-Est et laissent entrer l'aide humanitaire dans cette partie de la ville syrienne assiégée.

Le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric a rappelé que ce secteur rebelle d'Alep n'avait reçu aucun secours depuis début juillet et que les vivres se raréfiaient.

Les dernières rations fournies par le Programme alimentaire mondial sont épuisées depuis le 13 novembre et les stocks des autres agences humanitaires "s'amenuisent, ce qui prive en fait Alep-Est de nourriture", a-t-il souligné.

L'ONU est "extrêmement inquiète" pour les quelque 275.000 civils pris au piège qui vivent "dans des conditions horribles".

"Nous demandons instamment à tous les belligérants de cesser leurs bombardements aveugles, de protéger les civils et les infrastructures civiles, et de laisser entrer l'assistance humanitaire urgente comme l'exige le droit international humanitaire", a-t-il déclaré.

L'ONU se tient prête à porter secours de toutes les manières possibles aux milliers de civils qui fuient la ville, a-t-il ajouté.

Les rebelles ont perdu le tiers de leur bastion d'Alep-Est face aux forces du régime syrien, qui espère faire rapidement tomber la principale place forte de l'opposition. Face aux bombardements dévastateurs et aux combats de rue, des milliers de civils continuent de fuir vers les zones plus sûres après avoir résisté pendant quatre mois au siège imposé par le régime.

avz/bdx