NOUVELLES
28/11/2016 12:42 EST | Actualisé 28/11/2016 12:43 EST

Michel Chartrand, l'homme au-delà du syndicaliste

Radio-Canada

Le syndicaliste Michel Chartrand aurait eu 100 ans cette année. À cette occasion, sa fille, Suzanne G. Chartrand, vient de publier, aux Éditions Trois-Pistoles, un ouvrage en hommage à son père. Un livre où elle souhaite faire découvrir l'homme, au-delà du syndicaliste.

Un texte de Julie Tremblay

À bat les tueurs d'oiseaux fait référence à une lettre envoyée par Michel Chartrand à sa fille, Suzanne G. Chartrand, en 1971, alors qu'il était en prison dans la foulée des événements d'Octobre 70. Il y parlait de la société québécoise et des « tueurs d'oiseaux » qui, selon lui, empêchaient cette société de progresser en brimant les libertés des citoyens qui osaient rêver.

« Je voulais qu'on montre les différentes facettes de Michel Chartrand », explique Suzanne G. Chartrand. La fille du célèbre syndicaliste dit s'être souvent sentie agacée que son père soit décrit comme un « personnage folklorique », un « homme qui crie fort et qui sacre beaucoup ».

Par ce livre, elle souhaite maintenant que le grand public découvre qui était son père et ce qui l'a amené à devenir un syndicaliste aussi convaincu et féroce.

«[J'ai écrit ce livre] pour montrer qu'il n'était pas juste un haut-parleur. [...] Ce qu'il disait ce n'était pas des slogans mais le produit d'une réflexion sérieuse sur la société québécoise.» ― Suzanne Chatrand, auteure et fille de Michel Chartrand

À travers les témoignages des amis, collègues, enfants et petits-enfants de Michel Chartrand, sa fille espère ainsi faire connaître l'homme derrière le personnage public.

« C'était un contemplatif, amoureux de la nature, de la musique classique, de la poésie... », affirme Mme Chartrand. C'était aussi, dit-elle, un père très doux et tolérant envers ses sept enfants.

Michel Chartrand s'est éteint le 12 avril 2010, à l'âge de 93 ans. « S'il était encore là aujourd'hui, il dirait qu'il faut réapprendre à se battre, pour vrai, pour que ça change », affirme sa fille. D'où l'importance, pour elle, de faire découvrir cet homme hors du commun qu'a été son père. Un homme qui, même mort, continue d'en inspirer plusieurs.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La force ouvrière: hommage à Michel Chartrand Voyez les images