NOUVELLES
28/11/2016 11:07 EST | Actualisé 29/11/2017 00:12 EST

La rivalité entre l'Impact et le Toronto FC est jeune, mais elle grandira

MONTRÉAL — Peu importe qui sortira victorieux de la série de deux matchs entre le Toronto FC et l'Impact de Montréal, la rivalité entre les deux organisations est inévitablement appelée à grandir et aura des effets bénéfiques pour le soccer au Canada.

C'est du moins l'opinion qu'ont tour à tour exprimée Greg Vanney et Mauro Biello, lors de téléconférences tenues lundi après-midi.

Les deux organisations s'affrontent pour une deuxième année consécutive en séries éliminatoires, et l'Impact a jusqu'à maintenant remporté chacun des deux matchs.

L'année dernière, la troupe de Mauro Biello avait blanchi le Toronto FC 3-0 au stade Saputo pour accéder aux demi-finales de l'association Est.

Mardi dernier, devant 61 004 spectateurs au Stade olympique, l'Impact a arraché une victoire de 3-2 après avoir pris les devants 3-0. Il tentera de se qualifier pour la première finale de son histoire en MLS, mercredi soir à Toronto.

Aux prises avec un virus selon ce qu'a indiqué Biello, Didier Drogba ne s'est pas entraîné avec ses coéquipiers lundi. Selon l'entraîneur-chef de l'Impact, Drogba a pris du mieux et il devrait reprendre l'entraînement mardi.

Les Sounders de Seattle ont obtenu leur billet pour la grande finale grâce à une victoire de 1-0 dimanche contre les Rapids du Colorado, qui leur procurait un avantage de 3-1 au score cumulatif.

Le match ultime sera présenté le 10 décembre.