NOUVELLES
28/11/2016 08:07 EST | Actualisé 29/11/2017 00:12 EST

Israël: un Palestinien condamné à la prison à vie pour une attaque meurtrière

Des tribunaux israéliens ont condamné lundi deux Palestiniens à la prison à vie et à 16 ans et demi de détention pour des attaques au couteau, dont la plus grave avait coûté la vie à deux Israéliens, a indiqué le ministère de la Justice.

Un tribunal de Tel-Aviv a prononcé deux peines d'emprisonnement à vie contre Raëd Khalil, 37 ans, accusé d'avoir tué deux Israéliens à coups de couteau et d'en avoir blessé un troisième le 19 novembre 2015 dans un complexe de locaux professionnels et de parkings à Tel-Aviv.

Les juges ont assorti sa condamnation d'une peine supplémentaire de 20 ans de prison pour triple tentative de meurtre.

Une porte-parole du ministère de la Justice a précisé auprès de l'AFP que les condamnations à vie équivalaient à 25 années d'emprisonnement incompressibles, sans possibilité de libération anticipée. Raëd Khalil ne pourra pas non plus être relâché dans le cadre d'un éventuel accord entre Israéliens et Palestiniens, a-t-elle dit.

Le 19 novembre avait été l'une des journées les plus meurtrières dans une vague de violences ayant commencé à l'automne 2015. Cinq personnes au total avaient été tuées dans deux attaques anti-israéliennes.

Raëd Khalil avait été maîtrisé et arrêté sur place. Marié et père de famille, il est originaire de Hébron, poudrière de Cisjordanie occupée d'où viennent une grande partie des auteurs des attaques.

Un tribunal de Lod, près de Tel-Aviv, a par ailleurs condamné à 16 ans et demi de prison Tamer Weridat, accusé d'avoir poignardé et blessé légèrement un juif orthodoxe près d'un centre commercial à Petah Tikva le 7 octobre 2015.

Tamer Weridat devra en outre verser 100.000 shekels (28.000 dollars) de dommages et intérêts.

Agé d'une trentaine d'années et également originaire des environs de Hébron, il était en situation irrégulière en Israël. Il avait été arrêté sur les lieux de l'agression.

La justice israélienne a prononcé récemment des peines importantes contre des Palestiniens accusés d'attaques anti-israéliennes. Un tribunal militaire a condamné début novembre à la prison à vie un Palestinien mineur pour le meurtre d'une Israélienne en janvier en Cisjordanie occupée.

Une vague de violences a coûté la vie à 241 Palestiniens, 36 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes. Les attaques sont souvent menées à l'arme blanche par de jeunes gens isolés.

jlr-scw-lal/mer