NOUVELLES
28/11/2016 11:02 EST | Actualisé 29/11/2016 06:31 EST

Câlins gratuits dans le métro : il reçoit une amende de 101$ de la STM

Qui aurait cru que les câlins gratuits pouvaient être illégaux? C’est ce qu’a appris un Montréalais la semaine dernière lorsqu’il a reçu une amende de 101$ pour avoir offert un peu de réconfort gratuit à la station de métro Jean-Talon.

L’infraction? Avoir offert un service dans le métro sans détenir de permis, selon l’article 17 du règlement R-036 de la Société de Transport de Montréal (STM).

Mise à jour: La STM a finalement choisi de convertir la contravention en simple avertissement.

Tommy Boucher, 29 ans, raconte sur son blogue que deux agents de la STM l’ont approché en lui disant que ce qu’il faisait était illégal, soit « l’exposition d’un service ». Ils lui ont cependant expliqué qu’il avait le droit de l’autre côté des tourniquets.

« Ce que j’en comprends, c’est que j’ai le droit de porter mon t-shirt portant le message “câlin gratuit” mais que je n’ai pas le droit d’ouvrir mes bras», écrit-il.

«Je sais que ces gens ont la mission de garder la paix dans le métro… mais lorsqu’ils donnent une amende à ceux qui sont actuellement en paix sur les lieux, où s’en va le monde?»

Tommy Boucher qui est retourné depuis dans le métro pour proposer ses caresses a indiqué à TVA Nouvelles qu’il comptait contester son constat. Lundi matin, la STM n’avait toujours pas réagi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le métro de Montréal vu par Chris M Forsyth Voyez les images