NOUVELLES
28/11/2016 01:46 EST | Actualisé 29/11/2017 00:12 EST

Brexit: Paris et La Valette veulent que l'UE reste ferme

Le Premier ministre maltais Joseph Muscat, dont le pays assurera la présidence tournante de l'UE au premier semestre 2017, et le président français François Hollande ont souhaité lundi que les Vingt-sept restent "fermes" face à Londres sur le Brexit, selon la présidence française.

"Ils ont réaffirmé la nécessité pour les Vingt-sept d'être à la fois unis et fermes sur les principes", a-t-on déclaré de même source, à l'issue d'un entretien à Paris entre les deux dirigeants.

Le Royaume-Uni, qui devrait notifier en mars sa décision de quitter l'UE, "ne peut pas obtenir à l'extérieur de l'Union les droits et les avantages du marché intérieur sans avoir les obligations correspondantes, notamment sur la liberté de circulation des personnes", souligne-t-on à Paris.

"Il y a une très forte position commune entre la France et Malte sur ces principes et la manière de conduire cette négociation" avec Londres, selon la même source.

Évoquant le sommet européen qui se réunira à Malte le 3 février, Joseph Muscat et François Hollande ont "fait un point particulier sur l'immigration, Malte étant en première ligne en Méditerranée centrale", a-t-on précisé à l'Elysée.

A ce propos, tous deux ont souligné "l'importance de mettre en place les moyens nécessaires pour l'opération européenne Sophia de lutte contre les passeurs en Méditerranée et de travailler avec les pays africains susceptibles de maîtriser les flux de migrants en amont de la Libye".

ha/mat/jg/prh/at