NOUVELLES
26/11/2016 08:27 EST | Actualisé 27/11/2017 00:12 EST

Turquie : arrestation d'une journaliste de la BBC en langue turque

Une journaliste travaillant pour le service en langue turque de la BBC a été arrêtée samedi dans le sud-est de la Turquie, à majorité kurde, a annoncé l'antenne turque de la chaîne britannique.

Hatice Kamer a été interpellée alors qu'elle couvrait un accident qui a fait 10 morts et six disparus dans une mine de cuivre de la région à majorité kurde de Siirt (sud-est), a indiqué la BBC Turkce (BBC Turque) dans un communiqué publié sur son site internet.

Selon la chaîne, la journaliste cherchait à entrer en contact avec des familles de mineurs après cet accident du 17 novembre, tandis que les efforts pour retrouver les disparus se poursuivaient dans la mine.

Aucune explication sur cette détention n'a été fournie, selon la BBC Turkce. Elle a précisé que Hatice Kamer était membre de la direction d'une association de journalistes dans le sud-est du pays.

Depuis la tentative de coup d'Etat du 15 juillet, les autorités turques ont lancé des purges qui ont notamment frappé les médias et les journalistes turcs.

Selon le site internet de la Plateforme pour un journalisme indépendant, 145 journalists sont désormais derrière les barreaux dans le pays. Le cas le plus emblématique est celui de Cumhuriyet, le principal quotidien d'opposition, dont le patron, le rédacteur en chef et plusieurs journalistes ont été arrêtés, suscitant une vague de condamnations.

La Turquie est 151e au classement mondial de la liberté de la presse dressé par Reporters sans Frontières en 2016, derrière le Tadjikistan et juste devant la République démocratique du Congo.

De nombreux journalistes arrêtés sont du sud-est du pays à majorité kurde, où les autorités luttent contre les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

sjw/har/ib/mct