NOUVELLES
26/11/2016 08:24 EST | Actualisé 27/11/2017 00:12 EST

Tabac: le Québec durcit ses règles

Les Québécois ne pourront plus fumer à proximité des portes ou des fenêtres d'un bâtiment, selon des modifications apportées à la loi concernant la lutte contre le tabagisme entrées en vigueur samedi.

Les fumeurs devront désormais allumer leur cigarette "à l'extérieur d'un rayon de neuf mètres de toute porte, de toute prise d'air ou de toute fenêtre" communiquant avec un lieu fermé où il est interdit de fumer, selon la loi 6.2.

Elle interdit aussi "de vendre, d'offrir en vente ou de distribuer un produit du tabac comportant une saveur ou un arôme autres que ceux du tabac, notamment ceux liés au menthol, à un fruit, au chocolat, à la vanille, au miel, aux bonbons ou au cacao, ou dont l'emballage laisse croire qu'il s'agit d'un tel produit".

L'achat de tabac pour un mineur et par un adulte est désormais prohibé.

"Plusieurs mesures ont été mises en place de sorte de dissuader, notamment les jeunes, de s'initier aux produits du tabac ou de les consommer en les rendant moins attrayants et en limitant la présence de fumée dans l'environnement", a commenté la ministre déléguée québécoise à la Santé publique, Lucie Charlebois.

Ces mesures visent à réduire de 11% le nombre de fumeurs d'ici 2025, a estimé la ministre.

Pour sa part, le gouvernement canadien compte modifier sa loi sur le tabac en y ajoutant les produits de vapotage, comme les cigarettes électroniques devenues de plus en plus populaires au cours des dernières années.

Selon les chiffres de 2015 du ministère canadien de la Santé, 3,8 millions de personnes fument du tabac au Canada.

amch/elc