NOUVELLES
26/11/2016 05:12 EST | Actualisé 27/11/2017 00:12 EST

L'Arabie arrête un sympathisant de l'EI accusé d'avoir tué un soldat (ministère)

L'Arabie saoudite a révélé samedi l'identité de l'homme qu'elle accuse d'avoir tué un soldat la semaine dernière, affirmant qu'il avait confessé être un sympathisant du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, l'assaillant a été arrêté trois jours après avoir tué dimanche par balle le soldat Abdullah al-Rachidi dans le nord-ouest du pays.

"Le coupable a confessé avoir adopté la doctrine du groupe terroriste Daech", a annoncé le porte-parole en utilisant un acronyme arabe de l'EI, dans un communiqué diffusé par l'agence officielle Spa.

L'homme, identifié comme Hayel al-Atawi, a avoué avoir "commis ce crime en réponse à un appel de l'EI de cibler le personnel militaire", ajoute le communiqué.

Sept autres personnes ont été arrêtées en lien avec le dossier, précise-t-il.

Le chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi a appelé ses partisans à mener des attaques contre l'Arabie saoudite, membre de la coalition dirigée par les Etats-Unis qui bombarde les jihadistes en Syrie et en Irak.

Depuis la fin 2014, l'EI a revendiqué une série d'attentats à la bombe et de fusillades visant les chiites dans le royaume sunnite, ainsi que les forces de sécurité.

ak/cmk/nbz