NOUVELLES
26/11/2016 12:48 EST | Actualisé 27/11/2017 00:12 EST

Iran : démission du responsable des chemins de fer après une collision meurtrière

Le responsable des chemins de fer iraniens, le vice-ministre Poorsaeid Aghaie, a annoncé samedi sa démission à la suite de la catastrophe ferroviaire qui a fait au moins 44 vendredi dans le nord de l'Iran.

"J'ai remis ma démission et le ministre l'a acceptée après consultations avec les hautes autorités", a expliqué le vice-ministre à la télévision nationale.

"En signe de responsabilité sociale et de sympathie envers les survivants de cet accident (...), je présente mes excuses à toutes les personnes touchées" par l'accident, a-t-il poursuivi.

Poorsaeid Aghaie a déclaré que sa démission visait également à "montrer au moins (...) que les erreurs commises par des employés reposaient aussi sur les épaules des hauts responsables" des chemins de fer.

L'agence officielle Irna avait annoncé auparavant l'arrestation de trois employés de la compagnie des chemins de fer suite à cet accident.

Deux des employés arrêtés font partie "du centre de contrôle" de la circulation des trains de la ville de Sharhoud (nord), le troisième est le "chef de l'équipe" qui était en poste au moment de l'accident, a déclaré le procureur général de la province de Semnan, Heydar Asiabi, cité par Irna.

Un train en marche est entré en collision vendredi à l'aube avec un autre, à l'arrêt en rase campagne, entre les villes de Semnan et Damghan, provoquant l'incendie de plusieurs wagons et la mort d'au moins 44 personnes, selon un dernier bilan.

L'accident est dû à "une erreur humaine", avait déclaré vendredi Poorsaeid Aghaie.

Le président iranien Hassan Rohani avait exigé "une enquête immédiate" sur les raisons et les responsables éventuels de l'accident.

an-stb/bpe/pg/mct