NOUVELLES
26/11/2016 08:57 EST | Actualisé 27/11/2017 00:12 EST

Angleterre - 13e journée: Liverpool dans le rythme, à Chelsea de suivre

Liverpool a réussi à s'imposer contre Sunderland (2-0) et reprendre provisoirement la tête de la Premier League lors de la 13e journée, suivant ainsi l'exemple de Manchester City un peu plus tôt et mettant surtout la pression sur Chelsea qui reçoit Tottenham samedi soir.

Les "Blues", à deux longueurs, peuvent pourtant mettre tout le monde d'accord et retrouver le trône s'ils battent des "Spurs" (5e) en quête de rebond après leur élimination de la Ligue des champions dans la semaine.

Arsenal (4e) et Manchester United (6e) jouent dimanche, respectivement contre Bournemouth (14h15 GMT) et West Ham (16h30 GMT).

. Liverpool: la victoire et le coup dur

Liverpool a attendu le dernier quart d'heure pour battre Sunderland (2-0) au terme d'une rencontre crispée.

Origi a toutefois libéré Anfield (75) puis Milner, sur penalty (90e+1), a mis Liverpool hors de portée pour permettre aux "Reds" de compter 30 points.

Pour les hommes de Jürgen Klopp, le match a longtemps eu des allures de piège face à des "Black Cats", désormais derniers du championnat.

Mais ce succès, Liverpool l'a peut-être payé cher avec la sortie sur civière de Coutinho, en larmes, blessé au pied droit après un choc avec Ndong (30). Le Brésilien est l'une des pièces maîtresses de la machine rouge avec cinq buts et cinq passes décisives en championnat.

. Manchester City tant bien que mal

Les "Citizens" avaient fait le boulot un peu plus tôt contre leurs voisins de Burnley (2-1), prenant pendant quelques heures la tête du championnat avant de la perdre de peu à la différence de buts (+17 contre +18 à Liverpool).

Sans briller, les Mancuniens se sont imposés grâce à un doublé miraculeux d'Agüero --sur un corner improbable et une bévue défensive rare (36, 60)-- après avoir été menés au score par une reprise de volée magistrale de Marney (14).

Les hommes de Pep Guardiola n'ont à nouveau pas montré énormément de sérénité contre les solides promus (12e): leur défense friable aurait pu leur coûter des points et ils ont encaissé un but pour leur quatorzième match de suite.

Heureusement pour "City", Claudio Bravo, pourtant prompt à la boulette, s'est montré irréprochable, réalisant deux arrêts décisifs dans les temps additionnels (45+3, 90+4).

. Swansea en feu, Leicester a eu chaud

Le Liberty Stadium s'est enflammé à Swansea. Au terme d'un match fou, avec notamment quatre buts dans les dix dernières minutes, les Gallois ont humilié Crystal Palace (5-4).

Les "Eagles" pensaient avoir fait fait le plus dur, quand menés 3-1 après un doublé de Fer en trois minutes (66, 69), ils étaient parvenu à égaliser (82) puis passer devant par Benteke (84). Sauf que Swansea n'avait pas dit son dernier mot et Llorente s'est offert un doublé dans le temps additionnel pour faire chavirer le Pays de Galles.

Les "Swans" ne sont plus lanterne rouge et leur nouvel entraîneur Bob Bradley tient enfin sa première victoire. Peut-être même un déclic.

Pour Alan Pardew, c'est la sixième défaite de suite. Peut-être la dernière à la tête de "Palace"...

Leicester n'a décroché le match nul (2-2) contre Middlesbrough que grâce à deux penalties de Mahrez (33), puis de Slimani au bout du temps additionnel (90+4). Avant cela, les hommes d'Aitor Karanka avaient mené deux fois au score grâce à deux buts de Negredo (13, 72).

Le champion d'Angleterre, 13e, n'a que deux points d'avance sur la zone rouge.

mam/cd