NOUVELLES
25/11/2016 09:15 EST | Actualisé 26/11/2017 00:12 EST

Tournée - France-Nouvelle-Zélande - Read: "Ce sera un match énorme"

Le capitaine de la Nouvelle-Zélande, Kieran Read, s'attend à un "match énorme" face à la France, samedi soir à Saint-Denis, pour l'épilogue d'une tournée qui est "toujours compliqué" à gérer pour ses troupes, a-t-il déclaré vendredi.

"Il faudra qu'on réussisse à répondre tous ensemble", a insisté Read, qui s'exprimait à l'issue de l'entraînement des All Blacks à Suresnes (ouest de Paris), à propos du défi que proposeront les Français en mêlée, un de leurs points forts.

Question: La mêlée française a été performante contre l'Australie. Comment envisagez-vous ces phases de jeu demain?

Réponse: "Il faut juste qu'on s'adapte. Par le passé, dans des phases comme les mêlées, il a fallu qu'on se montre. On verra comment ça se passe mais c'est pareil pour les deux équipes. On sait que, à chaque fois qu'on joue les Français, ils insistent sur les mêlées. Il faudra qu'on réussisse à répondre tous ensemble. Les individualités ne seront pas une solution face à une mêlée comme celle de la France, il faudra répondre présent et faire de notre mieux."

Q: Le sélectionneur français Guy Novès a affirmé jeudi que votre défaite contre l'Irlande à Chicago au début du mois (40-29), la seule cette année jusqu'ici, était liée à une trop grande décontraction. Partagez-vous son sentiment?

R: "C'est sans doute vrai. Nous avons perdu au mental, c'est donc que, quelque part, on était trop détendu. En tous les cas, on ne s'est pas caché cette semaine. On connaît l'importance de ce genre de rencontres. La dernière semaine d'une tournée est toujours compliquée. Historiquement, elle a souvent été difficile pour nous. Donc, on a beaucoup travaillé sur ce point. On a parlé de la tradition de ces matches face à la France et ce sera un match énorme demain. Les gars sont très excités. Beaucoup d'entre eux n'ont jamais été à Paris avant, et n'ont jamais joué la France. Donc on a un groupe de jeunes hommes qui sont très excités par ce défi, et d'autres qui ont suffisamment d'expérience pour savoir à quel point ces matches contre la France sont compliqués."

R: Quel bilan collectif et personnel faites-vous de votre tournée, et plus généralement de votre année (12 victoires, 1 défaite)?

R: "C'était génial. Je me suis vraiment régalé. Ce sont des moments passionnants à vivre. On a vraiment progressé en tant qu'équipe. Le groupe est soudé, on ne va pas s'asseoir et contempler ce qu'on a déjà réalisé. D'un point de vue personnel, je suis heureux d'y avoir pris part. On a tous grandi. Être en tournée, être ensemble, ça m'a permis de travailler sur certains aspects de mon capitanat. Je me sens bien, j'essaie d'être présent, de m'assurer que les gars sont tous sur la même longueur d'onde, qu'ils travaillent tous ensemble et que le message soit clair."

Propos recueillis en conférence de presse

pyv-mca/lrb