NOUVELLES
25/11/2016 05:05 EST | Actualisé 26/11/2017 00:12 EST

Mondial-2018 - Poutine promet que le stade de Saint-Pétersbourg sera prêt

Le président russe Vladimir Poutine a assuré vendredi lors d'une rencontre avec le président de la Fifa Gianni Infantino que les problèmes du futur stade de Saint-Pétersbourg, retenu dans le cadre du Mondial-2018 organisé en Russie, seront résolus avant la fin de l'année.

"C'est une histoire très triste", a commenté le président russe au sujet du stade de Saint-Pétersbourg dont la construction a pris énormément de retard alors qu'il doit accueillir la finale de la Coupe des confédérations 2017 et être utilisé jusqu'en demi-finale du Mondial un an plus tard. "Les constructeurs ont promis de tout corriger avant la fin de l'année".

La construction de l'enceinte de 68.000 places a commencé en 2007. Le chantier a été marqué par de nombreux retards jusqu'à ce que l'entreprise responsable des travaux ne jette l'éponge, cet été.

La date officielle de l'inauguration est toujours prévue pour la fin de l'année mais le terrain - qui doit disposer d'une technologie permettant son retrait lorsque le stade n'est pas utilisé pour du football - est toujours inutilisable.

La semaine dernière, l'ancien vice-gouverneur de Saint-Pétersbourg, Marat Oganesyan, a été arrêté pour fraude dans une affaire impliquant la société censée fournir les panneaux de résultats du stade.

Le tirage au sort de la Coupe des confédérations, organisée du 17 juin 2017 au 2 juillet 2018 et qui servira de répétition générale avant le Mondial-2018 organisé par la Russie, aura lieu samedi à Kazan, à 700 km à l'est de Moscou.

Vladimir Poutine n'y participera pas mais il s'est dit persuadé que "tout se passera de la meilleure des façons".

tbm/kat/cd