NOUVELLES
25/11/2016 10:45 EST | Actualisé 26/11/2017 00:12 EST

Les CF-18 peuvent voler au-delà de 2025, dit le chef de l'ARC

OTTAWA — Le chef de l'Aviation royale canadienne (ARC) soutient que les 77 avions de combat CF-18 pourront voler jusqu'en 2025 et même au-delà de cette date.

Le lieutenant général Michael Hood affirme également que les alliés du Canada s'affairent à élaborer des façons de faire durer la flotte vieillissante pour réduire les coûts et les risques éventuels si les Forces armées canadiennes ont toujours de besoin des CF-18 pendant une plus longue période que prévu.

Ces commentaires de M. Hood figurent dans un document déposé cette semaine à la Chambre des communes à l'attention du comité de la défense. Ottawa se prépare à négocier l'achat de 18 avions de combat Super Hornet de Boeing.

Le gouvernement dit avoir besoin de ces appareils en attendant qu'un appel d'offres soit lancé et conclu pour trouver une solution permanente au remplacement des 77 avions CF-18. Le processus pourrait durer jusqu'à cinq ans, font valoir les libéraux.

Les propos de M. Hood ne tiennent pas compte du fait que certains CF-18 sont défectueux ou en proie à des problèmes de maintenance, a relevé le ministre de la Défense, Harjit Sajjan.

D'autres intervenants estiment plutôt que les commentaires du chef de l'ARC indiquent que ce dernier voit d'un bon oeil l'état de la flotte canadienne de F-18 et que l'achat de Super Hornet est motivé par des raisons politiques.

M. Hood doit témoigner devant le comité sénatorial de la défense lundi. Il s'agira de sa première apparition publique depuis qu'Ottawa a annoncé, plus tôt cette semaine, qu'il entend acheter des Super Hornet de Boeing sur une base intérimaire.