NOUVELLES
25/11/2016 08:03 EST | Actualisé 26/11/2017 00:12 EST

Le point sur les conflits en Syrie et Irak

Voici la situation vendredi à 17H00 GMT sur les principaux fronts des conflits en Irak et en Syrie:

IRAK

- Offensive anti-EI à Mossoul

* Mossoul est désormais coupée des autres territoires contrôlés par le groupe Etat islamique (EI), selon des responsables des forces irakiennes.

* A l'ouest, les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi ("Mobilisation populaire") ont coupé la route Tal Afar-Sinjar, qui relie Mossoul à la Syrie, et ont repris quatre villages au sud de Tal Afar, selon leur porte-parole.

* Poursuite de l'avancée des forces d'élite du contre-terrorisme dans les quartiers est de Mossoul, qu'elles contrôlent désormais à "plus de 40%", selon leur commandant. Après avoir repris le quartier d'Aden, les troupes d'élite continuent à progresser dans les zones voisines. Les jihadistes opposent toujours une résistance acharnée et leurs snipers visent les civils qui tentent de fuir la ville.

* Au sud, les forces irakiennes s'approchent de l'aéroport de Mossoul.

* Au nord-est, les peshmergas (combattants kurdes) sont positionnés à une dizaine de kilomètres de Mossoul après avoir pris la ville de Bachiqa.

SYRIE

- Offensive anti-EI sur Raqa

* La coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) tente de progresser dans le désert vers Raqa, la "capitale" de facto de l'EI en Syrie. Des combats se déroulent à une trentaine de km de cette ville du nord.

- Guerre entre le régime et les rebelles

* L'armée syrienne contrôle désormais 60% de Massaken Hanano, le plus grand des quartiers rebelles dans l'est d'Alep, et avance rapidement, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

* L'offensive du régime, lancée le 15 novembre, provoque une fuite des civils vers d'autres secteurs plus calmes.

* Le régime a accusé mardi les rebelles de retenir les 250.000 civils de ce secteur qu'il assiège depuis quatre mois pour "les utiliser comme otages et boucliers humains". Ce qu'a démenti un des principaux groupes rebelles.

* Au moins 188 civils, dont 27 enfants, ont été tués par les bombardements et les tirs du régime depuis le début de l'opération, tandis que 18 civils, dont 10 enfants, ont été tués par les tirs rebelles sur Alep-Ouest, partie de la ville aux mains du régime, selon l'OSDH.

* La Russie, alliée du régime, mène depuis le 15 novembre une nouvelle offensive, officiellement contre les jihadistes d'Idleb et de Homs (centre).

- Autres fronts

* Nord: des rebelles syriens, soutenus par les forces turques, se trouvent aux portes d'Al-Bab, bastion de l'EI dans la province d'Alep. La coalition conduite par les Etats-Unis a indiqué ne pas soutenir cette opération, qui a coûté la vie à 15 soldats turcs depuis son lancement le 24 août.

burs/nbz/cmk