NOUVELLES
25/11/2016 07:32 EST | Actualisé 26/11/2017 00:12 EST

Intempéries dans le nord-est de l'Italie: un disparu

Un homme est porté disparu dans le nord-ouest de l'Italie, où des inondations ont provoqué d'importants dégâts depuis jeudi.

L'homme, âgé d'environ 70 ans, tentait de récupérer ses chevaux à Perosa Argentina, dans la région de Turin, quand les bords du torrent Rio Albona ont cédé, l'entraînant dans l'eau, selon le récit de son fils rapporté par la protection civile.

Le Piémont et la Ligurie sont en alerte rouge aux inondations depuis jeudi, des précipitations exceptionnelles ayant provoqué la crue de nombreux torrents et rivières.

Pont fermés, routes coupées, voitures emportées, rues jonchées de débris et de boue... Des centaines de personnes ont été évacuées et les autorités ont appelé à limiter les déplacements dans plusieurs provinces des deux régions, où les écoles sont fermées depuis jeudi.

A Alba, berceau de l'industriel Ferrero au sud de Turin, l'usine de Nutella a dû suspendre sa production.

La protection civile a invité dans un communiqué "tous les citoyens s'étant installés aux étages supérieurs de leurs maisons à y rester".

Alimenté par les cours d'eau en crue dans les Alpes italiennes et leurs contreforts, le Pô, le grand fleuve qui traverse tout le nord de l'Italie, a lui aussi dépassé son niveau d'alerte.

A Turin, les flots ont arraché les amarres de deux vedettes de tourisme vides et les ont projetées contre un pont. L'une des deux, endommagée par les troncs d'arbre charriés par le fleuve, a ensuite coulé.

L'eau a continué de monter vendredi matin à Turin et devait rester critique dans toute la région jusqu'à la mi-journée samedi, avant de commencer à baisser progressivement, selon l'agence inter-régionale italienne qui contrôle le Pô (Aipo).

La crue se déplacera alors en aval vers la Lombardie et l'Emilie-Romagne, où la situation devrait atteindre un niveau critique samedi dans la journée, selon l'Aipo.

"La phase d'urgence n'est pas achevée (...) la partie n'est pas encore terminée", a cependant déclaré le chef du gouvernement, Matteo Renzi, qui s'est rendu vendredi matin au siège de la protection civile à Turin.

Les pluies ont aussi provoqué des inondations en Sicile, en particulier dans la province d'Agrigente, où de nombreuses routes étaient coupées.

str-ljm/fcc/abk