NOUVELLES
25/11/2016 09:31 EST | Actualisé 26/11/2017 00:12 EST

Cure de minceur: 8 coureurs par équipes dans les grands tours

Les principaux organisateurs de courses cyclistes, dont le Tour de France et le Giro, ont annoncé vendredi leur décision de réduire dès 2017 le nombre de coureurs dans les équipes engagées dans leurs épreuves, de 9 à 8 pour les grands tours et de 8 à 7 pour les autres courses.

Cette annonce a été faite à l'occasion de l'assemblée générale de l'association internationale qui regroupe les organisateurs (AIOCC), un an après une position de principe sur le sujet qui est restée lettre morte auprès de l'Union cycliste internationale (UCI) en raison de l'opposition des coureurs et des équipes.

Christian Prudhomme, directeur du Tour et président de l'AIOCC, a expliqué que ce changement, voulu par les grands organisateurs (ASO, RCS, Flanders), répondait à un double objectif, améliorer la sécurité des coureurs et dynamiser la course.

Le nombre élevé de coureurs est régulièrement mis en cause lors des chutes massives qui se produisent dans les étapes de plaine.

"L'impératif de sécurité s'impose à nous", a déclaré à l'AFP le directeur du Tour. "Par exemple, nous allons doubler dans le final des étapes de plaine les barrières inclinées qui présentent de meilleures garanties pour les coureurs et nous allons renoncer à l'arche gonflable de la flamme rouge. C'est un ensemble de mesures dans lequel la réduction de nombre de coureurs est évidemment un élément important".

Les trois opérateurs contrôlent les principales épreuves du calendrier WorldTour, la première division du cyclisme. Notamment le Tour de France, la Vuelta, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, Paris-Nice, le Dauphiné (ASO), Giro, Milan-Sanremo, Tour de Lombardie, Tirreno-Adriatico (RCS), Tour des Flandres, Het Nieuwbland, Gand-Wevelgem (Flanders Classics).

jm/jcp